COMMUNIQUE- Suite à la diffusion d’un article paru le 05 mai 2020 dans le journal « LE QUOTIDIEN » et repris par certains organes de presse en ligne, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) dément fermement les informations selon lesquelles, elle aurait trouvé un Accord avec la Multinationale chinoise STARTIMES, suite au différend avec EXCAF TELECOM.

Ces informations sont erronées et sans fondement. L’ARTP rappelle qu’aux termes de ses missions définies dans la loi 2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communications électroniques, elle n’a ni vocation, ni compétence à accorder des autorisations pour l’exploitation de services audiovisuels ou la vente de terminaux de réception de télévision.

Lire aussi: Covid-19: Comment optimiser votre connexion internet? ( ARTP)

Le rôle de l’Autorité dans le cas d’espèce, se limite essentiellement à la délivrance d’agréments techniques des équipements radioélectriques.

Ce communiqué est diffusé pour démentir le soi-disant Accord et corriger les amalgames.

 

LE DIRECTEUR GENERAL

 

Comments

comments