Le Sénégal dispose désormais de son rapport  sur les Indicateurs de l’Universalité de l’Internet. Le document  stratégique a été validé hier au cours d”un atelier regroupant une  trentaine de personnes représentant l’UNESCO, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), les Institutions de la République (Présidence, Conseil économique, social et environnemental, Haut Conseil des Collectivités Territoriales), les ministères et structures administratives, le secteur privé, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, la société civile et les médias.

Ce document permettra à l’Etat du Sénégal, aux entreprises et même aux opérateurs d’avoir une vision claire des besoins nécessaires pour améliorer la qualité de l’internet et les besoins capitaux pour un Sénégal émergent. Les Indicateurs devraient orienter les pays et autres parties prenantes sur, entre autres, le respect de la liberté d’expression, le respect de la vie privée, de l’égalité de genre, la prise en compte des besoins de personnes vivant avec un handicap, et la promotion du multilinguisme dans les efforts de développement d’Internet” a expliqué Michel Kenmoe, Conseiller Régional pour la Communication et l’Information -Unesco/Dakar

Lire aussi l’article – Universalité d’internet : Le Sénégal élabore sa feuille de Route

Venu présider la cérémonie de clôture, Mor Ndiaye Mbaye, Directeur de Cabinet du ministère de l’économie numérique et  des Télécommunications  a soutenu que notre pays est dans une bonne voie vers l’émergence avec toute la stratégie développée par le gouvernement.

Pour rappel, le  concept d’Universalité de l’Internet a été proposé par l’UNESCO et approuvé par la 38 ème session de la Conférence générale de l’Organisation. Il  est associé à une vision qui met en lumière quatre principes fondamentaux pour le développement de l’Internet. Il s’agit notamment de la nécessité de fonder le développement sur le respect des Droits humains, sur l’Ouverture, l’Accessibilité et la participation Multipartite (D. O. A. M.).


L’UNESCO a ainsi, sur la base de ces principes, élaboré des Indicateurs d’Universalité d’Internet au travers
de consultations internationales. Ces indicateurs visent à répondre aux besoins des gouvernements et
autres parties prenantes en matière d’évaluation holistique du développement de l’Internet, et aussi à
encourager l’amélioration, au niveau pays, d’une politique de l’Internet fondée sur les évidences. Le rapport a été réalisé en partenariat avec le chapitre national d’Internet Society (ISOC).