Au Sénégal, aucune phase expérimentale sur la 5G n’est encore ouverte d’après l’ARTP.

Testée dans quelques pays à travers le monde, la cinquième génération de la technologie de communication sans fil est une technologie-clé qui devrait permettre à terme des débits de internet mobile de plusieurs gigabits par seconde. Ainsi, elle est à des années-lumières des réseaux actuels comme la 3G et la 4G.

Au Sénégal, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal (ARTP) avait invité les trois opérateurs titulaires de licences globales à expérimenter cette technologie, sous forme de projets pilotes dans les bandes 700 MHz et 26 GHz.

Lire aussi: Rapport d’Ericsson sur la mobilité : la 5G devrait atteindre 1,5 milliard d’abonnés en 2024

En conséquence,  les conditions et modalités de mise en œuvre de ces projets devaient faire l’objet de discussions avec toutes les parties prenantes.

Cependant, il y a de cela quelques jours, Free Sénégal a effectué un Use case retransmis en live sur sa page Facebook afin de démontrer exactement ce que serait demain l’arrivée de la 5G que Free va certainement permettre à ses utilisateurs d’en bénéficier.

Ce qui a fait que certains Sénégalais pensent que l’opérateur est en train de tester cette technologie au Sénégal.

Dans un communiqué reçu par la Rédaction de SocialNetLink, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes tient à préciser à l’endroit de la population qu’aucune phase expérimentale n’est encore ouverte concernant la 5G.

Lire aussi: Amadou TOP: ” L’effectivité de la 4G ne doit pas retarder l’adoption de la 5G”

En conséquence, elle invite toutes les parties prenantes à plus de retenue et au respect strict des décisions du régulateur et de la réglementation en vigueur.