Financé par les fonds ACP de l’Union européenne et mis en œuvre par l’AUF en partenariat avec les agences nationales de la recherche et l’innovation du Bénin du Burkina, du Togo et du Sénégal, le projet VaRRIWA – “Valorising Research Results and Innovation in West Africa” a été lancé officiellement ce vendredi 04 juin à Dakar (Sénégal).

D’une durée de quatre ans, et doté d’un budget de plus de trois milliards de francs CFA (4 942 249 €), le projet VaRRIWA vise à contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable dans quatre pays de la région ouest africaine.

Après une semaine intense consacrée par les parties prenantes du projet, tous réunis à Dakar, à l’élaboration des différents documents stratégiques, le projet VaRRIWA a été lancé officiellement vendredi dernier par le représentant du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal, M. Amadou Gallo Diop, Directeur général de la recherche et de l’innovation. Cette cérémonie organisée de manière hybride a vu la participation, à distance, du Recteur de l’AUF, M. Slim KHALBOUS, Mme Simona MARI, Représentante de la Direction générale des Partenariats internationaux de la Commission européenne, de la Représentante du Sous-secrétaire général de l’OEACP (Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique), Mme. Aya  Kasasa, Expert in the PAHD Department, et du Président de Sorbonne Université, M. Jean CHAMBAZ. En présentiel, la cérémonie a réuni une trentaine de participants notamment la Directrice régionale de l’AUF Afrique de l’Ouest, Mme Ouidad TEBBAA, la Directrice des projets de l’AUF, Mme Sabine LOPEZ, la Représentante personnelle du Président de la République auprès de la Francophonie, Mme Penda MBOW ainsi que les Directeurs de l’Agence Béninoise de Valorisation des résultats de la Recherche et de l’Innovation Technologique (ABeVRIT), de l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations du Burkina Faso (ANVAR), de l’Agence Nationale de la Recherche Scientifique Appliquée du Sénégal (ANRSA) et de la Direction de la Recherche Scientifique et Technique du Togo (DRST).

LIRE AUSSI  Partenariat entre l’UNESCO et l’AUF pour renforcer l’apprentissage en Afrique

Pour le Recteur de l’AUF, M. Slim KHALBOUS, ce projet est d’autant plus important qu’il comporte trois axes majeurs : l’amélioration des compétences professionnelles dans le domaine des transferts de technologie, la gouvernance de la recherche et de l’innovation et le réseautage. Ces trois axes entrent, selon lui, en droite ligne dans la stratégie 2021 – 2025 de l’AUF qui accorde une place capitale à la recherche action.

Dans son allocution, la représentante de l’OEACP a insisté sur le fait que ce projet répond à l’une des principales priorités du fonds ACP pour l’innovation qui vise à accroitre la culture numérique, la connaissance de l’utilisation des technologies émergentes, le renforcement des liens entre le développement des compétences en recherche et innovation, la demande du marché du travail et enfin la promotion des synergies dans l’écosystème de la recherche et de l’innovation.

Quant à Mme MARI de la Commission européenne, ce projet a pour but d’exploiter les potentiels de la technologie et de la science au service de tous. Il ambitionne de mettre en place à l’horizon 2025, 40 initiatives multipartenaires par an, huit brevet et produits innovants, 10 partenariats public-privé et 10 initiatives de transfert de technologie.

LIRE AUSSI  Recherche: Un superordinateur accélère l'élaboration de traitements pour la covid-19

Après le discours des officiels, suivi d’une conférence de presse à laquelle ont pris part des journalistes des pays concernés qui avaient suivi la cérémonie de lancement en présentiel mais également par visioconférence à partir des campus numériques francophones de l’AUF au Bénin au Burkina et au Togo, les parties prenantes du projet ont procédé à la signature des conventions.

signature des conventions du projet VaRRIWA

A propos de VaRRIWA

Le projet VaRRIWA vise à Informer et former les acteurs de la recherche-innovation sur les politiques nationales et les mécanismes de mise en œuvre, de protection, d’adoption et de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation. Il se donne également pour objectif de mettre en réseau tous les acteurs de la recherche-innovation pour faciliter la coopération entre acteurs et permettre une systématisation du transfert de technologie.

VaRRIWA a été sélectionné dans le cadre de l’appel à propositions 2019 du Fonds ACP pour l’Innovation, une des composantes du Programme de Recherche et d’Innovation de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), avec la contribution financière de l’Union européenne (11e FED).

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet