Permettre à ses populations d’accéder à un réseau haut débit est devenu une nécessité pour tout Etat. C’est dans ce cadre qu’en 2016, le gouvernement de Patrice Talon a initié le projet de densification du réseau haut débit avec l’appui de la Chine. 

Plus de 4 ans après, ce projet reçoit à nouveau l’aide de l’empire du milieu pour le démarrage de sa deuxième phase. En effet, l’exécutif chinois a octroyé un prêt concessionnel de 22 milliards de francs Cfa au Bénin. 

La signature de l’accord-cadre de ce prêt a eu lieu hier mardi 14 septembre à Cotonou entre le ministre béninois des affaires étrangères Aurélien Agbénonci et l’ambassadeur de Chine près le Bénin Peng Jingtao.

Ce dernier a laissé entendre que les fonds serviront au démarrage de la deuxième phase du projet de densification du réseau haut débit. 

Le ministre des affaires étrangères a quant à lui, donné un peu plus de détails sur l’usage qui sera fait des 22 milliards de Fcfa. 

A l’en croire, ils serviront à mettre en place un réseau dorsal de 484,1 kilomètres en fibre optique au Bénin. Ce réseau couvrira certaines localités du Zou, des Collines, du Mono et du Nord-Bénin notamment.

“Rendre le numérique disponible pour tous sur le territoire béninois”

Il y aura aussi un réseau métropolitain en fibre optique de 204,8 kilomètres pour desservir en fibre optique  plus d’une dizaine de villes, la route des pêches y compris. 

LIRE AUSSI  Gabon : la guerre des tarifs de la fibre optique est lancée entre Gabon Telecom et la Canal BOX

Pour le chef de la diplomatie béninoise, ce projet « permettra aussi de connecter les zones lacustres à la fibre nationale par la technologie des faisceaux dans le seul but de rendre le numérique disponible pour tous sur le territoire béninois »

Avec LNT

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet