mercredi, juillet 6, 2022

L’UGB accueille un colloque international sur les défis et enjeux de la recherche

0 commentaire

L’Université Gaston Berger de Saint-Louis accueille, à partir de ce 15 mars, un colloque international de trois jours sur « les défis et enjeux de la recherche ».

Malgré le nombre d’universités et de laboratoires sur le continent, le taux de publication scientifique de l’Afrique tourne autour de 3%. Et pourtant chaque année des thèses sont produites, des découvertes se font par des chercheurs. Malheureusement, les Africains ont non seulement, des soucis de publication mais aussi d’être cités par leurs pairs des autres continents. Chose que nous pouvons considérer comme un manque d’organisation et de politique permettant de mettre exergue les productions scientifiques de nos brillants chercheurs.

Par conséquent, il est temps de s’unir pour booster la recherche dans nos université.

C’est dans ce cadre que l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et ses partenaires ont décidé de se mettre “en ordre de bataille contre la faible contribution de l’Afrique dans la production des publications scientifiques. »

Invité de l’émission hebdomadaire, « Objection » sur Sud Fm, le recteur de l’UGB, Pr Ousmane Thiaré a déclaré que cette rencontre de trois jours va réunir « plus de 300 acteurs et chercheurs africains vise à corriger la faible contribution de l’Afrique dans la production des publications scientifiques dans le monde. »

Ainsi, il confie qu’une grande revue scientifique de qualité globale sera lancée à cette occasion. Cette revue dont le but est de permettre aux Africains de publier leurs travaux de recherche axés sur les problématiques des sociétés africaines, va paraitre de manière régulière.

Des recherches qui sont en adéquation avec les avancées notées dans les formations dispensées ces dernières années dans nos universités.

« Ce qu’il faut noter dans la formation, depuis quelques années, c’est que maintenant, il ne s’agit plus de s’enfermer, comme on le faisait dans le temps, pour définir nos curricula de formation. Nous utilisons maintenant ce qu’on appelle le concept d’approche par compétence où nous devons aller regarder les besoins des populations, des entreprises et de l’État.»

D’après nos confrères de Sud Quotidien, Pr Thiaré pense que le développement repose essentiellement sur l’économie de l’innovation.

« Aujourd’hui, les pays qui ont fait des bonds significatifs, en termes de croissance, ont fait des choix drastiques par rapport à la recherche. Le développement et la recherche sont les piliers pour faire émerger nos pays».