dimanche, novembre 27, 2022

La conduite autonome 5G+4L rend le port intelligent plus sûr et plus efficace 

0 commentaire

À la fin de l’année 2021, la congestion des ports a provoqué de graves perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. La plupart des magasins ont ainsi été victimes de ruptures de stock durant le Black Friday et Noël, une période marquée par un pic des ventes. Ceci a eu de lourdes conséquences sur les performances économiques des entreprises et des économies. La technologie chinoise d’autonomisation et d’innovation en matière d’intelligence artificielle au sein des ports devrait dès lors permettre de résoudre cette problématique.

Sur la plate-forme visiteurs du terminal portuaire de la section C du port de Tianjin, il est possible de voir des grues à conteneurs fonctionner de manière automatique ainsi que des camions porte-conteneurs électriques faire des allers-retours en autonomie complète. Dans le port, des grues de quai télécommandées récupèrent les conteneurs chargés de marchandises depuis des cargos et les déchargent sur des camions porte-conteneurs électriques et autonomes. Guidés par le système de navigation satellitaire BeiDou et selon un intinéraire calculé en temps reel, les camions porte-conteneurs se rendent aux stations de verrouillage/déverrouillage automatiques. Une fois dévérouillés, ils se rendent ensuite au parc à conteneurs. L’ensemble du processus est réalisé en un seul trajet.

Ce terminal intelligent a été construit par le Tianjin Port Group (TPG), en collaboration avec Huawei et d’autres partenaires, dans le cadre des efforts menés par le géant des télécommunications chinois pour la construction de ports intelligents et durables.

Le système de transport horizontal intelligent basé sur l’IA est l’une des principales innovations capables de répondre au défi de la durabilité des ports. Développé par l’entreprise Huawei, le système a réalisé une série de “premières mondiales”, parmi lesquelles l’utilisation commerciale à grande échelle de l’ultra-L4 sans conducteur, la première intégration au monde de l’intelligence omniprésente “5G+BeiDou”, ou encore la première autosuffisance au monde en électricité verte et zéro émission de carbone. Cette réalisation constitue un modèle pour d’autres régions du monde pour la construction de ports intelligents et à faible émission de carbone.

La transformation intelligente et numérique du port a entraîné des avantages tangibles. Auparavant, le transport de conteneurs à destination des parcs à conteneurs au sein des ports nécessitait un grand nombre de camions. Par ailleurs, le recours à des conducteurs est souvent très coûteux. A titre d’exemple, le port de Tianjin compte actuellement 76 camions porte-conteneurs. Pour assurer un fonctionnement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, chaque camion porte-conteneurs nécessite trois chauffeurs opérant trois tours de poste chaque jour. Cela signifie qu’un total de 210 chauffeurs est nécessaire pour faire tourner les opérations portuaires en continu. En outre, il est épuisant pour les chauffeurs de camions de conduire sur des itinéraires fixes, posant un risque évident pour la sécurité. Désormais, chaque conteneur consomme 20 % d’énergie en moins. Par ailleurs, faisant fonctionner 39 unités de conteneurs par heure, les grues ont vu leur efficacité augmenter de 20 % en moyenne.

Le port de Tianjin est l’un des ports chinois les plus avancés sur le plan technologique et est une plaque tournante essentielle pour l’initiative “One Belt One Road”. Il dispose d’un quai d’une capacité d’accueil de 300 000 tonnes avec une profondeur de canal de -22 mètres. Il compte 192 postes d’amarrage de différents types et 128 postes d’amarrage de plus de 10 000 tonnes. À la fin de l’année 2021, le débit de marchandises du port a atteint 435 millions de tonnes, ce qui le place au neuvième rang mondial, tandis que le débit de conteneurs a dépassé 18,35 millions d’EVP, le plaçant ainsi au huitième rang mondial.