dimanche, juillet 21, 2024

La BCEAO lance un appel à candidatures pour l’édition 2024 du «Prix Abdoulaye FADIGA pour la promotion et la Recherche économique» »

0 commentaire

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  annonce l’édition 2024 du prestigieux Prix Abdoulaye FADIGA, d’une valeur de dix millions de francs CFA, destiné à récompenser les travaux de recherche originaux portant sur des sujets économiques, monétaires ou financiers d’intérêt scientifique pour les États membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ainsi que pour la BCEAO elle-même. 

Cette année, le Prix Abdoulaye FADIGA se focalise sur les nouveaux défis auxquels sont confrontées les économies de l’UEMOA, en encourageant la production de travaux de recherche dans les domaines suivants :

1. Innovations Financières et Digitalisation : Les sujets liés aux crypto-monnaies, aux monnaies digitales de banques centrales, aux Fintech et au Big Data sont particulièrement encouragés. Ces thèmes sont étroitement liés à l’inclusion financière, au financement des économies, à la politique monétaire et à la stabilité financière.

2. Contraintes liées aux Chocs Exogènes : Les travaux de recherche visant à évaluer les impacts des chocs internes et externes tels que la pandémie de la Covid-19, la guerre en Ukraine, le terrorisme, l’instabilité des cours des matières premières, etc., sur les secteurs économiques et financiers sont sollicités. Ils devront également analyser les implications de ces chocs pour les politiques économiques.

3. Changement Climatique et Risques : L’impact économique et financier du changement climatique sur les pays de l’UEMOA est un sujet clé. Les travaux devront également se pencher sur la finance verte et la manière de verdir la politique monétaire dans un contexte de préoccupations environnementales grandissantes.

4. Stabilité Financière et Politiques Prudentielles : La stabilité financière et les politiques micro et macro-prudentielles dans l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UMOA) sont des thèmes importants. Les chercheurs sont invités à explorer les mécanismes qui assurent la sécurité du système financier de la région.

5. Questions Macroéconomiques : Les travaux portant sur des sujets tels que la croissance économique, les finances publiques, l’endettement public, et la coordination entre les politiques monétaire et budgétaire sont également bienvenus.

Ce prix prestigieux vise à encourager la production de connaissances et d’analyses approfondies dans ces domaines cruciaux pour la stabilité et la prospérité économique de la région de l’UEMOA. Les chercheurs intéressés sont invités à soumettre leurs travaux pour concourir à ce prestigieux prix et contribuer ainsi à l’avancement de la recherche économique et financière en Afrique de l’Ouest. Lien pour plus de détails ici