mercredi, juillet 24, 2024

Indicateurs numériques sensibles au genre – Des acteurs appellent à réduire les inégalités dans le secteur numérique

0 commentaire

Le Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, en collaboration avec l ’Agence Belge de Développement (ENABEL), a organisé un atelier de partage et de validation des indicateurs numériques sensibles au genre.

En effet, la non-disponibilité des données pour obtenir des indicateurs numériques sensibles au genre constitue une grande problématique. C’est pourquoi, cet atelier représente une opportunité pour le ministère de lancer un appel à tous les acteurs de l’écosystème numérique afin qu’ils désagrègent leurs données, permettant ainsi de réduire les inégalités dans ce secteur.

Ce plaidoyer est soutenu par Madame Bitilokho NDIAYE, Directrice de la Promotion de l’Économie numérique et du Partenariat. « Si nous n’avons pas de références sur les disparités, il nous sera impossible de réduire les inégalités », rappelle Madame Bitilokho NDIAYE.

Pour rappel, le Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie Numérique a signé un protocole d’entente avec l’Agence Belge de Développement (Enabel), chargée de l’exécution du portefeuille sénégalo-belge 2019-2023 (Tàggat), afin de déployer un projet d’appui à la réduction de la fracture numérique entre les genres. Ce projet vise à contribuer à la réduction de l’écart des compétences numériques entre les hommes et les femmes au Sénégal.