mercredi, avril 17, 2024

Orange Côte d’Ivoire enregistre un résultat et de 155 Milliards de FCFA en 2023

0 commentaire

Le Groupe Orange Côte d’Ivoire (OCI), qui opère en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Libéria, a réalisé un résultat net consolidé de 155 milliards de FCFA au 31 décembre 2023, a annoncé la direction de cette entreprise de télécommunications.

Par rapport au 31 décembre 2022 où il se situait à 154 milliards de FCFA, ce résultat net consolidé enregistre une légère progression de 0,9%. La direction du groupe OCI s’est félicitée de ce résultat qui a eu lieu « malgré l’impact du règlement définitif de certains litiges et de la dépréciation des actifs financiers. » Elle annonce par ailleurs, au vu des résultats de la société au 31 décembre 2023, le Conseil d’administration propose à l’Assemblée Générale ordinaire de distribuer un dividende brut en augmentation de 3,6%, soit un montant de 130,6 milliards FCFA. En conséquence, le dividende brut revenant à chaque action est de 866,66 FCFA, soit un dividende net par action de 780 FCFA.

Le Groupe OCI a terminé l’année 2023 avec un chiffre d’affaires consolidé de 1 016,5 milliards FCFA contre 965 milliards de FCFA en 2022, soit une hausse de 5,3%. Selon les responsables de l’entreprise, le Groupe OCI a également bénéficié d’une bonne reprise des activités de Orange Money et d’une hausse de l’internet fixe en ligne avec la stratégie de déploiement de la fibre.

« Ce chiffre d’affaires est également le fruit d’une politique continue d’investissements visant à améliorer la qualité de service, à améliorer l’expérience de nos clients et vulgariser l’accès à la fibre sur toute l’étendue du territoire », soulignent-ils. A fin 2023, le Groupe Orange Côte d’Ivoire a investi 130,5 milliards de FCFA (12,8% du chiffre d’affaires), en repli toutefois de 18% par rapport à fin 2022 (158,5 milliards FCFA).

L’EBITDAaL, à 377,9 milliards FCFA est en croissance de 1,1%, et ce « malgré une forte pression fiscale au Burkina Faso, une hausse du coût de l’énergie, un impact négatif de la dépréciation du dollar Libérien et également une augmentation des commissions Orange Money et des services bancaires en Côte d’Ivoire », ont avancé les responsable du groupe OCI. Selon eux, l’efficacité du plan d’efficience opérationnel permet d’atténuer ces effets dans un contexte inflationniste difficile sur les trois géographies.