Actu Web

Aminata Ndiaye, bloggeuse licenciée pour avoir écrit une lettre ouverte à Macky Sall

Une blogueuse du nom de Aminata Ndiaye de l’Ong Secours Islamique France basée au Sénégal a été purement et simplement licenciée après avoir publié une lettre ouverte au présent Macky Sall sur la plateforme des blogs de Seneweb.

L’Ong lui reproche d’avoir rédigé l’article durant ses heures de travail. Ce qui réfute la blogueuse sur sa page facebook par devoir de vérité.

« Oui j’ai été licenciée suite à la publication de ma lettre ouverte adressée au président Sall sous prétexte que l’article en question a été rédigé pendant mes heures de travail. Je suis cependant d’avis que cet article a juste servi de prétexte. Si ce n’est le fruit d’un excès de zèle ou la peur d’une Chef de Mission d’avoir au sein de son équipe une jeune patriote sénégalaise préoccupée par le quotidien des Sénégalais et qui assume pleinement sa liberté d’expression, je ne suis pas convaincu que mon licenciement ait été, d’une quelconque manière, commandité ou provoqué par des hommes politiques » explique la blogueuse

Dans son récit, Madame Ndiaye semble avoir été simplement victime d’une jeune femme italienne dont le manque de respect à l’endroit du personnel local de l’ONG Secours Islamique France est devenue une réputation.

« Apres 5 années passées à l’ONG SIF dont j’ai participe a l’implantation au Sénégal, mon licenciement sous ce prétexte fallacieux est venu simplement s’ajouter à une longue liste d’abus dont plus de 10 collègues ont déjà été victimes depuis son arrivée en 2011 » rappelle-t-elle.

Déjà sur le web, les blogueurs et activistes s’activent pour lui venir en aide, même si elle soutient qu’elle n’est pas ici en victimisation.

Aminata Ndiaye a engagé une procédure judiciaire pour que, au delà de son cas, de tels abus ne puissent pas se reproduire dans l’avenir.

« Mon temps au SIF était arrivé à son terme. Seulement pour le principe, je mènerai ce combat jusqu’au bout. Le comportement colonialiste de cette dame que j’ai combattue depuis le premier jour m’a valu son inimitié et son Intolérance. Son manque de respect mainte fois manifeste à l’endroit de la population sénégalaise pour le service de laquelle elle a été envoyée au Sénégal est connu de tout le personnel du SIF que je prends à témoin. Aucun emploi au monde ne me fera renoncer à ce que j’ai de plus cher : ma liberté d’expression » dit-elle sur Facebook.

Comments

comments

Comments
To Top