Contributions

Fiction: Et si l’horloge technologique s’était arrêtée en 1988 ?

Horloge Technologique

Depuis la fin des années 80, le monde n’a pas connu d’avancées technologiques. L’humanité, jugeant avoir atteint le sommet des découvertes technologiques, décide de marquer un coup d’arrêt à la recherche. C’est la mort de toute innovation. Depuis presque trente ans le monde vit une situation de stagnation technologique. Nous sommes le 31 décembre 2015. Je raconte mon quotidien de Sénégalais dans ces conditions :

« Dring Dring Dring Dring. Mon réveil sonne. Il est 06h00. Satané de réveil. Ses cris aigus vont un jour perforer mon tympan. Ne parlons pas de ses tic-tacs qui raisonnent dans ma tête toute la nuit. Si seulement les horlogers pouvaient inventer d’autres types de réveils. Des appareils moins agressifs. Des réveils qui mettent de la musique douce. Si seulement…. Hélas, l’humanité a fait le deuil de toute innovation technologique. Bon assez de divagations. Je dois me lever, prendre ma douche, m’habiller, prier, boire mon café et aller au boulot. A 06h50 je dois être sur la route pour ne pas arriver en retard au bureau.

Il me faut presque 1 heure de route pour rallier mon lieu de travail. Au départ de Guédiawaye, je dois passer par la VDN. Un axe étroit et réputé pour ses embouteillages monstres. Comme alternative, j’ai le choix d’emprunter la route nationale. L’unique axe pour sortir de Dakar. Cette route est pire que la VDN. Les pouvoirs publics n’ont jusqu’à présent juge utile de construire une autoroute pour désencombrer Dakar. Je risque de passer deux heures dans les embouteillages au risque d’arriver à 9h00 au bureau. Donc, j’emprunte la VDN. Je roule en Peugeot 205 GTI. Une petite voiture qui fait un tabac depuis les années 80.

Arrivé au bureau, je prépare du café avant de commencer le boulot. Il me faut aller à la cuisine, chauffer de l’eau sur la bonbonne de gaz. Si seulement la technologie avait inventé une manière plus rapide de chauffer de l’eau. Il parait qu’en Occident, ils utilisent des fours micro-ondes. Hélas, ces machines révolutionnaires ne sont pas encore arrivées en Afrique. Peut-être d’ici dix ans. Mon café pris, je me positionne à mon bureau. J’allume mon minitel. Cette machine est une merveille de la technologie. Elle me permet d’avoir des informations sur les différentes administrations sénégalaises ; c’est un gain de temps considérable. Par exemple, si je veux connaitre les derniers chiffres de l’économie sénégalaise je me connecte via le minitel avec les services du ministère de l’économie et des finances. Je tape 3816 Code : Minef et le tour est joué. Je suis à l’Artp. Notre adresse Minitel est le 3816 Code : Artp.

La revue de presse au Quotidien 

Chaque matin, je dois faire la revue de presse pour tous mes collègues. Ma matière premiere, c’est les journaux. Je reçois les trois quotidiens sénégalais : Le Soleil (journal Pro Gouvernement) ; Sud (privé) et Walfadjiri (privé). L’Etat a jugé nécessaire d’éviter une prolifération de journaux. Les quotidiens privés peuvent se charger de donner la parole à l’opposition et à la société civile. Le Soleil, quand à lui, fait focus sur les actions du Gouvernement. Pour les informations internationales, je suis abonné au Télex d’agences d’informations comme l’APS, l’AFP et REUTERS. Les informations collectées, je dois mettre en forme le tout dans un document. Pour cela, l’aide de ma machine de dactylographie est importante. J’ai la chance d’avoir la dernière version de la machine de dactylographie. Celle qui fait moins de bruits que les anciennes versions. Vive le progrès.

La Technologie au profit d’internet 

A l’Artp, nous régulons le marché des télécommunications. A ce jour, deux opérateurs se disputent le marché. Il s’agit de la Sonatel (public) et de Zedmuda (privé). Ces deux opérateurs se disputent le marché de la téléphonie fixe. A la date du 31 décembre 2015 : plus de 50% de la population sénégalaise dispose d’un appareil de téléphone fixe. L’objectif de l’Etat est de porter ce chiffre à 100% à l’horizon 2035. Quant à l’utilisation du Minitel, le taux de pénétration dans la population est de 5%. La marge de progression est importante. Je suis d’avis que le Minitel va bouleverser nos vies. Grâce à cette machine, nous pouvons avoir accès à certaines informations sans nous déplacer. Seulement, le coût de la connexion est élevé. Il parait qu’aux Etats unis, ils ont développé un système plus performant que le Minitel. Il s’agit d’Internet. Il se raconte que grâce au réseau internet, on peut envoyer des images de manière instantanée. Incroyable. J’attends de voir pour le croire. Vive les Américains. Hélas, au Sénégal nous avons pris l’option de la technologie française : le Minitel. Il est impensable d’abandonner cette technologie au profit d’internet.

La politique sénégalaise….

Ce soir, le Président de la République fera une adresse à la Nation. Une déclaration qui sera retransmise en direct à la RTS, la première chaine publique. A ce jour, le Sénégal compte deux chaines de télévision, toutes les deux publiques. Il s’agit de la RTS (chaine généraliste) et de la TV2 une chaine de culture et de divertissement. Certains hommes d’affaires ont déposé des demandes de fréquence de télés privées mais le pouvoir socialiste a refusé. Depuis notre indépendance, nous n’avons connu que le régime socialiste. En 2000, Abdou Diouf a battu une quatrième fois le candidat de l’opposition Me Abdoulaye Wade. Découragé, ce dernier s’est retiré de la vie politique. Il vit sa retraite à Besançon auprès de sa femme française. Idrissa Seck a pris la tête du PDS. En 2007, après quatre mandats à la tête du Sénégal, Abdou Diouf quitte le pouvoir. Le Parti socialiste investit Moustapha Niasse comme candidat à la présidentielle de 2007. Ce dernier, héritier politique de Senghor, gagne haut la main la présidentielle. Même si Idrissa Seck du PDS lui a donné du fil à retordre au cours de la campagne, Niasse gagne dès le premier tour avec le score de 51% des voix. Il sera réélu en 2012 dès le premier tour.

Le Parti socialiste n’a jamais été aussi hégémonique dans la vie politique sénégalaise. Ces victoires, les socialistes les doivent à leur politique de distribution des richesses à partir de l’an 2000. Cette année correspond à la fin de la période d’ajustement structurelle imposée par la Banque mondiale. Les indicateurs économiques redevenus verts, les socialistes ont fait d’importants investissements dans les domaines de la santé et de l’éducation. La guerre de la Casamance finie (grâce à l’accord de paix de 2005), le budget de la défense a été diminué au profit de la Santé et de l’Education. De même, il a été mis sur pied un système de couverture maladie universelle et un système d’allocation au chômage. Dans ces conditions, difficile pour l’opposition de déboulonner les socialistes. Seulement, en 2017 le Président Niasse va devoir céder le pouvoir à une nouvelle génération. Il a annoncé son intention de se retirer de la vie politique. L’opposition dirigée par le jeune Idrissa seck pourra saisir sa chance. D’autant plus qu’au sein du Parti socialiste, aucune figure ne fait l’unanimité pour remplacer Moustapha Niasse.

Sur le plan international, la guerre froide est toujours d’actualité. En 1989, le rideau de fer a failli tomber avec la chute du mur de Berlin. Mais c’était sans compter avec les apparatchiks du Parti communiste à Moscou. Un coup d’Etat a été opéré contre le réformateur Mikhaïl Gorbatchev. La nouvelle junte au pouvoir a envoyé des chars à Berlin, empêchant ainsi le rapprochement entre la RFA et la RDA. Le Sénégal a fait le choix de se ranger du côté des occidentaux. Notre pays doit faire face à des pays hostiles à l’Occident. En effet, au Mali, en Guinée, en Mauritanie et en Gambie, des juntes militaires marxistes sont aux commandes. Ilot de liberté dans la sous-région, le Sénégal abrite des bases militaires françaises et américaines. Je rêve d’un avenir où les pays africains seront unis. Pour l’heure, je ne peux pas me rendre à Bamako ni à Nouakchott. En tant que Sénégalais je ne suis pas le bienvenu dans ces villes.

Retour à la case de départ 

Bon, il est 18h. Je rentre à la maison. Il y’ a beaucoup de voitures dans la circulation. Je suis arrivé à destination à 19h30. Le temps de prendre ma douche et de prier, il est 20H. L’heure du discours à la Nation du Président de la République. J’écoute religieusement notre vieux président. Bonne nouvelle : il annonce la libéralisation du paysage audiovisuel et radiophonique. Youpi, en 2016 je pourrai non seulement avoir accès aux chaines Tv étrangères, jusque-là interdites au Sénégal, mais aussi regarder d’autres programmes sénégalais. Vive la liberté.

Il faut que je partage cette bonne nouvelle à ma fiancée. Je prends le combiné du téléphone et compose son numéro de téléphone. Ça sonne. Je tombe sur son père. « Allo, c’est Alassane. Je voudrai parler à Ndoumbé ». Le vieil homme répond : « Tu es fou. Que ce soit la dernière fois que tu appelles à la maison pour me demander de parler à ma fille ». Il raccroche. Pas de bol. Je rêve du jour où la technologie me permettra de parler à ma dulcinée sans pour autant passer par son père. Il est permis de rêver.

En attendant : bonne année 2016 et vive la liberté !

Le Lamane de Ndioum

 

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top