Contributions

Sénégal: Avec la 4 G, qu’est ce qui va changer pour le consommateur ?

internet-3g-620x412

Après un feuilleton qui aura duré plusieurs mois, impliquant les différents opérateurs de téléphonie et l’Etat sénégalais, c’est finalement la Sonatel qui obtient le Sésame, la « fameuse 4G en contrepartie d’un chèque de 100 milliards de nos francs.

4G, de quoi s’agit-il ?

Le Sénégal a enfin sa 4G, succédant à la 2G et à la 3G, le groupe Orange, actionnaire majoritaire de l’opérateur historique des télécommunications Sonatel, a réussi à décrocher le Sésame pour la somme de 100 milliards Fcfa. Pour dire plus simple, grâce à cette technologie dite de quatrième génération, les sénégalais vont désormais accéder à Internet à partir d’une tablette, d’un Smartphone, ou mieux d’un ordinateur portable avec un confort et des débits bien supérieurs à ceux de la 2G, de la 3G ou de l’ADSL.

Les consommateurs pourront télécharger plus rapidement des données avec une navigation Internet plus fluide et avec moins d’attente, de nouveaux services tels que la vidéo haute définition, la vidéo à la demande, la musique en streaming ou des jeux en réseau avec des temps de réponse plus courts que ceux qu’on a connu jusqu’ici.

Combien cela coûtera au consommateur ?

Mobile-Afrique
S’il est vrai que la 4G améliorera l’expérience des utilisateurs de l’Internet mobile au Sénégal, les inquiétudes sont nombreuses… Le montant de l’acquisition de la licence, 100 milliards de Francs CFA, est un gros investissement qu’il va falloir rentabiliser avant qu’on nous annonce dans 2 à 3 ans la 5G. Il faudra faire vite, c’est évident !!! De ce fait le coût à l’accès à cette technologie par le consommateur est à « craindre ».

Déjà pointé du doigt par de nombreux consommateurs sénégalais qui jugent trop coûteux les services de l’opérateur Orange au Sénégal, on se rappelle des journées boycott de ces derniers mois, on craint que la 4G soit un produit de « luxe » qui coûtera au consommateur « la peau des fesses ». Certains pays comme le Gabon s’y sont lancés avant le Sénégal, et la 4G est loin d’emballée les consommateurs car elle reste trop chère.

Qu’elle stratégie pour le Sénégal ? Doit-on s’attendre à une baisse des tarifs de la part d’Orange ou d’une augmentation de ceux-ci ?

« Aujourd’hui nous saluons l’arrivée de la 4G au Sénégal, en tant qu’acteur du numérique cela permettra aux utilisateurs de nos plate-forme une meilleure navigation. Mais comme vous le savez, c’est un gros investissement, nous espérons que l’Etat du Sénégal en signant ce contrat a mis des closes pour rendre la 4G accessible à tous et à inférieur à ceux jugés trop chère par les consommateurs », argumente Ismaël Cabral Kambell de la plate-forme Jovago.

C’est donc une grosse bataille qui s’annonce entre Orange et les consommateurs qui formulent de nombreuses craintes. Depuis 2015, de nombreux pays africains ont emboité le pas. A l’heure actuelle 26 pays africains ont lancé la technologie 4G et d’autres sont en phase de le faire.
Cheikh. F. Ndiaye de Jovago.com

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top