Accueil

Transfert: Kabirou Mbodje Délocalise le siège de Wari à Lomé

Le le siège social de Wari, « cette fierté sénégalaise », a été transféré au Togo depuis le 6 août 2015, date à laquelle son Président directeur général Kabirou Mbodje avait convoqué une Assemblée générale extraordinaire à cet effet informe le journal Libération dans sa publication du Jeudi 15 Juin.
Le siège social de Wari n’est plus au Sénégal mais au…Togo. Ce transfert dont les services fiscaux sénégalais (…) ont été informés s’est fait suite à une Assemblée générale en date du 6 août 2015 convoqué par Kabirou Mbodje. Depuis, l’adresse sociale de Wari est à Nyekonakpoe, Rue des Sarrasins Aboye à Lomé, capitale du Togo.Quid des raisons de ce transfert de siège social? Seul le Président directeur général de Wari possède des réponses.

Lire aussi l’article : Après Tigo, Kabirou Mbodje rachète une banque au Togo

Une source autorisée de l’administration fiscale togolaise confirme ce transfert et révèle d’ailleurs pour s’en réjouir que Kabirou Mbodje s’est vu délivrer depuis décembre 2015 une carte unique de création d’entreprise au Togo par le Centre de formalité des entreprises (CFE), particulièrement par le responsable Samuel Sanwogou.
Dans tous les cas, ce transfert de siège social est très commenté dans les milieux d’affaires d’autant
que personne ne s’y attendait. Et curieusement, personne n’en parle.

Avez-vous lu cet article : Téléphonie : Wari rachète l’opérateur Tigo pour 129 millions de dollars

Il faut dire que les rares journaux qui se sont intéressés aux affaires de Kabirou Mbodje, à défaut de
vanter ses mérites, le payent cash. La preuve, ’’JeuneAfrique’’ a été attrait devant le tribunal et
condamné suite à un article sur le patron de Wari qui est en bisbilles avec ses associées. Le journal Enquête a subi le même sort après une inculpation de son Directeur de publication qui a fait plusieurs publications sur leur site.
Et plus récemment, c’est le journal les Échos qui se retrouve au tribunal après avoir traité un procès-verbal de la Division des investigations criminelles (DIC) sur une affaire de mœurs.

Presque au même moment un lobbyiste qui serait intervenu auprès du Crédit agricole sénégalais en faveur de Wari a été traduit devant le tribunal pour escroquerie au jugement après avoir eu gain de cause devant plusieurs instances.

Comments

comments

Comments
To Top