Cyriac Gbogou n’est plus à présenter dans la sphère des TIC en Cote d’ivoire. Le blogueur et co-fondateur de OVillage  est un fervent défenseur  de  la technologie open source. D’ailleurs dans un entretien avec nos confrères de CIO MAG, Il décrit OVillage comme un espace ouvert où « tout le monde peut venir, sans distinction d’âge, de race, de culture, encore moins sans tenir compte de compétence technique quelconque »

« C’est ensemble que nous construisons les idées pour en faire des projets »

A OVillage, toutes les difficultés sont transformées en opportunités. « C’est ensemble que nous construisons les idées pour en faire des projets », souligne l’homme qui aime désormais parcourir le monde pour partager l’histoire de ce « village d’innovation » dont le succès n’était pas prédéfini. Dans le cadre de la gouvernance participative, avec le processus d’adhésion de la Côte d’Ivoire au partenariat pour le gouvernement ouvert, OVillage accompagne le comité technique mis en place pour sensibiliser et informer sur l’accessibilité de l’information.

Il n’y a pas d’idée sans l’humain, or toute innovation découle d’une idée qui murit

Pour Cyriac Gbogou, « l’innovation est d’abord humaine, dans ce sens où c’est l’humain qui porte soit une initiative, soit une action. C’est pourquoi il est important que nous mettions l’humain au centre de tout ». Il n’y a pas d’idée sans l’humain, or toute innovation découle d’une idée qui murit. Pour traduire au mieux cette philosophie, les makers de OVillage sont allés puiser dans la culture bantou avec le mot « Ubuntu ». Un terme qui signifierait « je suis ce que je suis, grâce à ce que nous sommes ». Une manière de traduire la place qu’occupe les autres dans chaque initiative.

 

Comments

comments