Les réseaux sociaux sont devenus un autre monde, un autre espace dans lequel, chacun peut se créer un second statut social totalement virtuel. Dès lors, un quotidien si opposé de la réalité. C’est pourquoi, certains sont devenus des stars grâce aux manipulations qu’ils effectuent sur les images postées au quotidien.

Parmi les différents réseaux sociaux, c’est Instagram qui compte le plus d’influenceurs qui escroquent les grandes marques et les internautes.

Des nos jours, sachez qu’en plus des fakes news, il y a les fakes lifes concoctées par ces soi-disant personnalités célèbres du web.

« Les réseaux sociaux sont un mensonge. »

Récemment, nous avons assisté à ce qu’on peut appeler le plus gros scandal des réseaux sociaux, particulièrement, Instagram en France ou aux Usa.

En effet, ce réseau social, c’est l’endroit adéquat pour exposer sa belle vie, sa richesse, ses prouesses, etc.

Cependant, des révélations ont été faites sur les méthodes de tromperies utilisées par ces personnages qu’on appelle influenceurs.

Lire aussi: Internet, une vitrine de votre personnalité?

C’est après avoir falsifié des photos avec Photoshop pour faire croire à ses milliers de fans qu’elle se trouvait au festival Coachella que la célèbre Instagrameuse, Gabbi Hanna, a révélé aux internautes que tout était un montage. En conséquence, elle déclara que les réseaux sociaux sont un mensonge.

Malheureusement, cette assertion est vraie et c’est dommage pour ces grandes marques qui mesurent l’influence de ces personnes à travers leurs posts sur la toile. En plus, c’est bouleversant pour les milliers d’abonnés, les milliers d’admirateurs qui ne savent pas que tout ce qu’ils voient n’est que fiction.

Auparavant, on parlait des faux followers pour tromper son public, désormais, ce sont des appartements, des jets Privés qui ne décollent jamais, des objets, des vêtements loués qui sont en vogue dans ce milieu déloyal des influenceurs.

Solutions sur- mesure pour ces escro de luxe

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dadascope (@dadascope) le

Depuis un an, des entreprises se sont lancées dans la création de solutions sur- mesure afin de permettre à ces personnalités de la toile de se créer cette vie imaginaire qu’elles essaient de faire croire aux  followers.

Le concept c’est de fabriquer des success story factices afin de faire croire à un mode de vie fastueux.

Par exemple, à New York on peut louer un appartement prêt-à-photographier spécialement destiné à des aspirants influenceurs.

Un penthouse à louer le temps d’une séance photo, à la déco épurée et photogénique à souhait.

Lire aussi: Archimedes Group, Cambridge Analytica, comment les grandes firmes volent les données via Facebook ?

Pour ceux qui veulent faire croire à leurs fans qu’ils voyagent en jet privé, la société russe Private Jet Studio propose à ces derniers des shootings dans un jet privé qui ne décolle jamais moyennant 212 euros de l’heure avec un photographe professionnel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par АРЕНДА ВЕРТОЛЕТА 🚁 МОСКВА (@privatejetstudio) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par АРЕНДА ВЕРТОЛЕТА 🚁 МОСКВА (@privatejetstudio) le

Faire semblant jusqu’à ce que ça marche

D’après le site nouvelobs qui rapporte une révélation de l’hebdomadaire américain « The Atlantic ».

De nombreux jeunes influenceurs publient des posts mettant en avant de prestigieux sponsors dont… ils ne bénéficient pas. Ils remercient ainsi ouvertement une marque comme Chanel, la mettent en lien alors qu’elle ne leur pas fourni le produit qu’ils montrent, ni ne les paye pour cela. Certains achètent même les produits désirés, se photographient, puis vont les rendre et se faire rembourser.

La maxime « Fake it’til you make it » (« fais semblant jusqu’à ce que ça marche ») serait ainsi devenue celle des égéries des réseaux sociaux.

Pas tous des imposteurs

Cependant, ils ne sont pas tous des imposteurs. On y trouve des jeunes intègres qui se sont fait de vraies communautés obtenues à la suite d’un travail de plusieurs années avec des informations sans manipulations. C’est le cas de la célèbre française, Camille Farrugia.

« Cela traduit un problème propre à notre époque, se faire passer pour ce qu’on n’est pas afin d’exister aux yeux des autres. C’est d’une tristesse infinie. Le vrai souci, c’est que des gens y croient ! Le public de ces influenceurs se fait escroquer, puis les marques et les agences qui y participent activement en sachant que c’est tout sauf honnête… », confie Camille Farrugia à l’Obs.

Comments

comments