Les gouvernements de la Gambie et des Emirats arabes unis (EAU) ont signé, cette semaine, un accord pour promouvoir et protéger mutuellement leurs investissements, a-t-on appris du site d’information émirati Zawya.

L’accord vise à protéger les investissements des deux pays contre tout risque non commercial et à créer un environnement propice aux investissements et à l’octroi de licences. Selon ses termes, « l’investisseur [de l’un des pays, ndlr] sera indemnisé équitablement et immédiatement sur son investissement en cas d’expropriation pour cause d’intérêt public, et conformément à la loi ».

La nouvelle convention permettra également à chacun des deux gouvernements d’accorder des avantages privilégiés aux investisseurs issus du pays partenaire, de faciliter le transfert des bénéfices et des revenus en devises convertibles, et de favoriser le maintien et l’extension des investissements, en mettant l’accent sur la non-ingérence dans tous les sujets liés aux investissements. Elle survient en pleine reconstruction de l’économie gambienne, alors que le nouveau gouvernement essaye de mobiliser les investissements pour financer son programme de développement.

Notons que le nouvel accord intervient dans le cadre de la visite du président Adama Barrow aux EAU, visant à renforcer la coopération entre le pays du Moyen-Orient et la Gambie, l’un de ses principaux partenaires en Afrique de l’Ouest.

Source: .agenceecofin

Comments

comments