C’est visiblement la tendance chez les jeunes de la nouvelle génération. Se filmer dans toutes les situations pour garder des souvenirs ou faire le buzz sur les réseaux sociaux. Mais dans certaines situations comme les relations sexuelles, le drame est vite arrivé lorsque ces vidéos sont diffusées sur la toile. Une jeune femme camerounaise vient de l’apprendre à ses dépens.

La jeune demoiselle avait dans son téléphone de multiples photos et vidéos intimes d’elle ainsi qu’avec son partenaire avec qui elle se plaisait souvent à faire des sextapes. Parmi ces vidéos, quelques-unes vont se retrouver accidentellement sur la toile à cause d’un ami à elle qui les a postées sur son statut et qui s’est ensuite fait relayer par une autre amie de Raïssa. Le pire étant fait, aucune issue n’est possible pour rattraper l’erreur.

Aujourd’hui, Raïssa est humiliée auprès de milliers de personnes qui sans gêne ont réussi à voir sa nudité gratuitement. Une situation embarrassante qui plonge la jeune femme dans une tristesse énorme car désormais vue d’un autre œil par sa famille, ses amis (es) et des personnes qui ne la connaissent même pas. Elle est jugée, brimée, insultée et même rejetée.
Cette situation, qui survient après le scandale Lomotif au Togo, doit interpeller et doit amener les jeunes à savoir quoi garder dans son téléphone.

LIRE AUSSI  Après le Cameroun, Jumia cesse ses opérations en Tanzanie

Avec l-frii

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!