L’intelligence artificielle gagne de plus en plus de terrain dans le domaine de la vente de l’achat. C’est pourquoi, tous les géants du e-commerce sont en train de travailler sur des procédures qui facilitent les transactions. Amazon va permettre à ses clients de payer sans échange

On n’arrête pas le progrès, dit-on souvent. Amazon semble surfer sur le concept depuis quelques années déjà, mais n’hésite pas à aller toujours plus loin. L’entreprise vient de dévoiler, dans cette optique, une nouvelle option de paiement qui ne va pas manquer d’en surprendre plus d’un : cette solution consiste à pouvoir régler directement ses achats avec la paume de sa main. Dans un communiqué dévoilé sur son blog, mardi 29 septembre, Amazon a présenté ce nouveau concept, qui sera mis en place dans quelques magasins, les fameux Amazon Go. Et qui n’est pas sans rappeler certaines scènes assez futuristes de Minority Report.

Selon les propos de Dilip Kumar rapporté par Capital, le vice-président de la distribution en magasin au sein de l’entreprise, Amazon One est simplement une façon « rapide et pratique d’utiliser la paume de sa main pour rendre les activités quotidiennes moins ardues ». L’utilisation de la paume de main ne se limiterait pas à pouvoir payer ses courses ou autres achats. On pourrait ainsi présenter sa paume pour entrer dans un stade, lorsque l’on arrive au travail ou encore lorsque l’on souhaite montrer une carte de fidélité. Dilip Kumar confirme d’ailleurs les volontés de son entreprise : « Nous prévoyons de proposer le service à des tiers comme des magasins, des stades et des bureaux d’entreprises ».

Lire aussi: Le patron d’Amazon a gagné 13 milliards de dollars en une seule journée

Pour l’instant, le dispositif est déjà en vigueur dans deux boutiques Amazon Go dans la ville américaine de Seattle, mais ce nouveau moyen de paiement devrait peu à peu s’étendre aux autres magasins du géant de l’e-commerce. Dans le détail, Amazon One est un terminal conçu de façon à pouvoir reconnaître la paume d’une main humaine. Il faut au préalable y enregistrer son numéro de carte bancaire avant de numériser une ou deux paumes et de lier le tout avec son numéro de téléphone. Une fois cette « inscription » validée, il n’y aura plus qu’à passer la paume au-dessus du terminal pour valider le paiement.

Un danger pour les données personnelles des usagers ?

Quant à celles et ceux qui s’inquièteraient de voir un nouveau dispositif qui mettrait en danger les données personnelles des usagers, Amazon répond sur son blog : les numérisations des paumes ne sont pas sauvegardées sur les terminaux Amazon One, les données sont chiffrées et transférées dans « un lieu ultra-sécurisé du cloud, créé spécialement pour les signatures biométrique ». Et l’usager a la possibilité de supprimer à tout moment ses données.

Toutefois, l’entreprise a récemment été au cœur de polémiques pour violation de données personnelles. Comme le rapportait Le Figaro en décembre dernier, une association dénonçait alors un partenariat entre le géant américain et le ministère de la Santé du Royaume-Uni à travers lequel l’entreprise aurait eu finalement accès aux données de santé de millions de Britanniques. Un accès bien plus large que ne le laissait entendre le contrat initial qui portait sur l’amélioration de l’assistant vocal d’Amazon, Alexa, sur les questions de santé.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet