L’association Go4STEAM oeuvrant pour la promotion et la vulgarisation des Sciences, Technologies, Ingénierie, Art, Mathématiques (STEAM) auprès des jeunes fille lance ce samedi à Dakar, son programme dénommé STEM MOUSSO en partenariat avec l’Ambassade des Etats-unies.

Il s’agit d’un programme de formation et de mentorat destiné aux filles des collèges qui entend les former, les coacher et les mentorer dans les activités STEM/STEAM.

Selon un communiqué reçu à Social Net Link « 100 filles seront formées dans Dakar et ses 4 départements. Les bénéficiaires seront sélectionnées dans des écoles publiques ou privées sur la base de critères bien définis. Dakar servira de ville pilote ; au cours des prochaines années, Go4STEAM prévoit de déployer le programme STEM MOUSSO dans  les autres régions du pays afin d’en faire bénéficier plus de filles. »

Le choix sur les jeunes filles s’explique du fait qu’elles sont souvent minoritaires dans le secteur des sciences. En plus, il n’ y a que 30% de femmes chercheures dans le monde. Selon l’UNESCO, le nombre de filles dans le monde entier qui poursuivent des études supérieures en STEM n’est que de 35%.

Lire aussi: Sénégal- Le concours Général et celui de Miss-Math/Miss-Sciences annulés cette année !

Au Sénégal, malgré les efforts consentis en matière d’éducation, il reste encore du chemin à faire. Les étudiants des  filières STEM représentent 17% dont 30% de femmes.

C’est la raison pour laquelle, l’association Go4STEAM se donne comme objectifs d’augmenter la représentativité féminine dans les disciplines et carrières STEM/STEAM et de contribuer à la formation d’une nouvelle génération de femmes leaders dans les STEM/STEAM.

« Dans son approche, Go4STEAM a aussi sélectionné une vingtaine de jeunes volontaires ayant fait des études dans des domaines divers mais passionnés de STEM/STEAM afin de leur permettre de faire valoir leur connaissance et d’acquérir plus d’expérience dans les métiers STEM/STEAM. Ces jeunes volontaires vont également appuyer la mise en œuvre du programme STEM MOUSSO  et l’encadrement des filles sélectionnées dans ce programme » explique le document.  

Crédit photo– iwaria

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet