La communication a certains inconvénient si elle s’effectue sur les réseaux sociaux. La Police sénégalaise ne dira pas le contraire. Après son communiqué faisant état du bilan élogieux des opérations de sécurisation des services de sécurité au cours du mois de septembre, le Bureau des relations publiques de la Police nationale devra se pencher sur l’écriture d’un autre document.

Il faut qu’elle éclaire l’opinion sénégalaise sur un avis d’attribution provisoire d’un marché de trois véhicules à EMG Universal Auto qui déchaîne les passions à travers sur les réseaux sociaux.

Selon nos confrères du quotidien L’AS, ce qui sidère et exaspère les populations, ce n’est pas que l’acquisition des voitures.

Beaucoup d’internautes en effet s’interrogent sur les prix exorbitants des véhicules présentés dans le document. Il s’agit de voitures «de genre berline» dont le prix unitaire est de 90 050 000 francs CFA. Donc un montant total de 656 900 000 F pour les trois. Ce qui est totalement contraire à la gestion sobre et vertueuse tant chantée par les acteurs de la deuxième alternance d’autant plus que la Police est très mal lotie en termes de moyens de locomotion.

Lire aussi: Mouhamed GUEYE, nouveau chef du Bureau des relations publiques de la police

Combien de véhicules peut-on acheter avec cette somme ? Surtout qu’en conseil de ministres du mercredi 19 février dernier, le chef de l’Etat Macky Sall avait pris la décision de suspendre, à compter du 20 février 2020, et jusqu’à nouvel ordre, toutes les acquisitions de véhicules de fonction et de service au nom de l’État, des structures parapubliques et des sociétés nationales.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet