Le président de la République Alassane Ouattara a reçu, ce mardi 8 juin 2021 l’ancien président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers de l’Union monétaire ouest africaine, Mamadou Ndiaye. En fin de mission, Mamadou Ndiaye faisait ses adieux au chef de l’Etat ivoirien et a profité de l’occasion pour évoquer les chantiers réalisés ainsi que les réformes engagées durant son mandat.

Fin de mission à la tête du Crepmf : Les adieux de Mamadou Ndiaye au président Alassane Ouattara Sous le magistère du sénégalais Mamadou Ndiaye, le Crepmf a enregistré beaucoup de réalisations importantes. En effet, se rappelle-t-on, la gouvernance institutionnelle de l’Organe a été marquée, entre autres, par l’effectivité depuis janvier 2018 de la présidence résidente du Crepmf dans l’optique de permettre au président d’impulser le programme de réformes et d’assurer un pilotage optimal de Crepmf. Par ailleurs, le Conseil régional a institué deux Organes consultatifs (Comité d’Audit, Comité Scientifique) respectivement en 2018 et 2019 pour améliorer l’efficacité de son processus de décision sur les matières financières et économiques.

S’agissant des chantiers achevés, ils ont trait à l’attractivité et à la sécurité du marché et se rapportent principalement à la mise en place du cadre réglementaire pour la création du Troisième Compartiment de la BRVM dédié aux PME (un vivier de 30 PME sont en cours de préparation), la mise en œuvre de la bourse en ligne sur le marché financier régional.

Il s’agit également de l’effectivité du dispositif d’audition et de sanctions des acteurs agréés du marché, la révision des Concessions de Service Public accordées aux Structures Centrales ainsi que l’adoption de dix (10) Instructions par le Conseil Régional et publication de quatre (4) Circulaires par le Secrétariat Général.

Après avoir abattu un travail titanesque et très satisfaisant salué par tous les acteurs du marché financier de l’espace Uemoa , Mamadou Ndiaye a cédé la présidence du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers au togolais Badanam PATOKI à compter du 1er mai 2021 pour un mandat de trois ans.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet