Beaucoup de personnes pensent que l’email marketing consiste uniquement à envoyer des newsletter. Loin de là, car « l’email marketing regroupe de nombreuses pratiques, dont certaines ont permis à des entrepreneurs de faire exploser leurs ventes sans presque aucune ressource. »

Dans cet article, notre partenaire Antoine, de systeme.io, vous explique c’est quoi l’email marketing et comment créer une campagne qui cartonne.

Qu’est-ce que l’email marketing ?

C’est simple : l’email marketing est tout simplement le canal avec le meilleur retour sur investissement (ROI). Selon une étude McKinsey, le marketing par email est 40 fois plus efficace que l’exploitation des réseaux sociaux.

L’email marketing regroupe toutes les pratiques qui consistent à envoyer des emails pour acquérir, fidéliser ou convertir des contacts.

On peut séparer l’email marketing en 3 catégories :

  • Les emails transactionnels – Ce sont les emails indispensables pour une vente.
  • Les séquences email – Il s’agit d’une série d’emails automatiques et personnalisés qui permettent de convertir vos contacts ou de fidéliser votre clientèle.
  • Les newsletters – Ce sont des emails récurrents qui apportent des informations de valeurs aux abonnés.

Ces 3 catégories s’adressent toutes à des contacts de votre liste de diffusion.

Une quatrième catégorie un peu à part est celle des cold emails

Elle consiste à prospecter des contacts sans leur consentement. 

Cette technique est uniquement autorisée auprès d’un public professionnel (B2B)

Maintenant que vous savez construire une liste email de qualité, vous devez l’utiliser pour créer des campagnes d’emailing marketing avec les meilleurs résultats possibles.

Commencez par un email d’introduction

Les statistiques des emails de bienvenue sont extrêmement convaincantes.

En moyenne, les emails de bienvenue obtiennent un taux d’ouverture 4 fois plus important que les autres emails.

Pour rédiger le vôtre, inspirez-vous des meilleurs !

Voici un exemple simple et efficace d’email de bienvenue de MarkCopy :

Mail de bienvenue MarkCopy

Mail de bienvenue MarkCopy

MarkCopy confirme l’abonnement et souhaite la bienvenue à son nouveau contact.

L’entreprise explique son produit et tient une promesse de valeur future.

Enfin, MarkCopy met en avant ses réseaux sociaux et incite son nouveau contact à participer activement à la communauté de l’entreprise.

Voici un autre mail de bienvenue de Cabaïa :

Mail de bienvenue de Cabaïa

Mail de bienvenue de Cabaïa

Qu’est-ce qui le rend efficace ?

  • Cabaïa met en avant son identité de marque et ses valeurs.
  • Il invite le client à découvrir son storytelling avec un CTA (call-to-action).
LIRE AUSSI  Cloud et réseaux- Vitruvian va acquérir la majorité d'Expereo

Profitez de votre email de bienvenue pour faire une bonne première impression.

Promesse newsletter Cdiscount

Promesse newsletter Cdiscount

Dans son mail de bienvenue, Cdiscount explique clairement à son destinataire ce à quoi l’abonnement à la newsletter lui donne accès : gestion des commandes, programme de privilèges et promotions spéciales pour les abonnés.

L’entreprise met en avant la valeur ajoutée dont peut bénéficier son nouveau contact grâce à son inscription à la newsletter, ce qui lui donne le sentiment d’être privilégié.

Ne faites jamais une promesse que vous ne pouvez pas tenir, vos abonnés se sentiront trompés et se désabonneront probablement immédiatement.

Vos premiers mails sont particulièrement importants pour établir une relation de confiance.

Comment rédiger un objet d’email ?

Pour avoir un bon taux d’ouverture sur un email, vous devez rédiger un objet d’email irréprochable.

Il s’agit des 40 premiers caractères que va apercevoir votre contact : c’est le premier contenu qui va apparaître sur une notification d’email ou dans une boîte de réception.

Selon une étude de DMA-France, un objet original est l’un des premiers leviers qui poussent à ouvrir un email.

  • Les bonnes pratiques

Un objet d’email efficace doit être incisif et précis : utilisez les techniques de copywriting (écrire pour vendre).

C’est par exemple un objet sous forme de question “De 0 à 10 000 vues sur Youtube ?”, si vous êtes dans le business .

Vous pouvez aussi faire référence à la culture populaire, ou être un peu provocateur avec de l’humour : “Pourquoi Dark Vador avait une fonction traduction dans son casque ?”, si vous vendez des programmes d’apprentissage de langues.

Comme pour tout autre contenu, inclure des chiffres attirent l’attention : “Les 10 PIRES idées pour perdre du poid”, si vous vendez des programmes de remise en forme.

Vous le savez, le nerf de la guerre, c’est l’argent. Alors si vous proposez une réduction directement dans l’objet de l’email, votre taux d’ouverture sera souvent meilleur.

Jouez sur l’urgence pour que vos contacts passent à l’action : “50 € de réduction sur notre nouvelle formation jusqu’à ce soir minuit !”.

Personnalisez l’objet pour en faire un contenu unique : “Vous avez apprécié la conférence d’hier soir ? Nous avons autre chose pour vous”, si votre contact a participé à votre webinaire.

  • À ne pas faire
LIRE AUSSI  Colin Huang, le mystérieux nouveau roi de l’Internet chinois

Oubliez les objets descriptifs du style “

  • La newsletter de la semaine ;
  • Nos nouveautés pour la rentrée.

Ils n’appellent pas à l’action, ne proposent aucun bénéfice, et ne mettent pas en avant le contenu de l’email.

Contrairement à ce qu’affirment certains marketeurs, inclure des smileys n’est pas toujours une bonne idée. C’est même parfois un facteur négatif sur le taux d’ouverture.

Nous pensons que cela dépend de l’âge de votre public. À vous de le vérifier avec un test A/B.

Certains mots sont à éviter, et d’autres à bannir, pour ne pas être classé en spam et détruire votre image de marque.

Les fournisseurs d’adresses email scannent les emails et traquent les mots les plus à risque. Ce sont en particulier certaines catégories :

  • L’argent, les gains faciles et la gratuité
  • Les arnaques et les demandes de mot de passe
  • Le marketing trop agressif
  • La santé et les remèdes
  • Le sexe et les rencontres

Réussir sa newsletter

Réussir sa newsletter

Une newsletter est un contenu récurrent (journalier, hebdomadaire…), un peu comme un journal.

Elle a plusieurs objectifs :

  • Fidéliser votre liste email (garder      un contact est souvent plus facile que d’en acquérir un nouveau)
  • Les convertir vers la prochaine étape de votre tunnel de vente (acheter      une offre, prendre un rendez-vous, essayer une offre gratuite…)

Toujours dans un objectif de personnalisation, vous pouvez créer plusieurs newsletters.

Par exemple, un site internet sur l’investissement a intérêt à écrire une newsletter sur l’immobilier, une sur la bourse et une sur les crypto-monnaies.

Ainsi, en segmentant votre liste de diffusion, vous pouvez augmenter le taux d’ouverture de votre newsletter.

Nous l’avons vu, le timing est l’un des 3 éléments clefs de votre emailing.

De nombreuses études tentent de répondre à la question du meilleur moment pour envoyer un email. Et de nombreux “experts” donnent des avis contradictoires.

Ce que vous devez retenir : en règle générale, vous aurez un taux d’ouverture légèrement supérieur en milieu de semaine.

En vérité, tout dépend de votre persona (le profil type de votre cible) :

  • Si vous visez des professionnels, évitez d’envoyer des emails le week-end.
  • Selon l’âge et le profil, les gens lisent majoritairement leurs emails au réveil, dans les transports, après le déjeuner ou avant de dormir.
LIRE AUSSI  Penser et Agir, en un seul mot : PenserAgir
Marc Fiorentino

Marc Fiorentino (banquier d’affaires et écrivain) l’a bien compris : il envoie son analyse du marché à ses 180 000 lecteurs vers 9H00 pour donner une routine de lecture durant le petit-déjeuner, au réveil ou dans les transports en commun.

Optimisez l’affichage sur mobile

affichage optimisé sur mobile

affichage optimisé sur mobile

Lorsque vous relisez vos emails, ouvrez-les toujours sur différents appareils pour s’assurer d’un formatage optimal.

Aujourd’hui, 79% des personnes utilisent leur mobile pour lire leurs emails.

Soyez vigilant sur ces points pour optimiser vos emails pour mobile :

  • Un objet courts
  • Des polices plus grandes et lisibles (taille 15 ou plus)
  • Des images plus petites pour réduire le temps de chargement
  • Un gros bouton CTA facile à appuyer avec le pouce
  • Un email tout aussi efficace sans image (les téléphones Android désactivent les chargements d’images sur les emails)
  • Ne pas placer deux liens à côté
  • Vérifier par deux fois qu’il s’agit de la bonne liste de diffusion

Comment inciter le contact à passer à l’action ?

call-to-action

Pour convertir le lecteur, il faut un call-to-action (CTA, une phrase pour appeler à agir).

Un bon CTA est avant tout un bon copywriting.

Le meilleur moyen de l’optimiser est d’essayer plusieurs variantes avec un test A/B et de comparer les résultats.

Tout le contenu de votre email doit être réfléchi par rapport à votre CTA (situé à la fin du contenu).

Une bonne technique est la structure AIDA :

  • Attention – un objet d’email percutant
  • Intérêt – un contenu personnalisé qui prouve que vous comprenez les problématiques du lecteur
  • Désir – une solution à ces problèmes
  • Action – un CTA pour acheter cette solution

Il peut être intéressant de soigner le format de votre CTA : en étant sous la forme d’un bouton au lieu d’un lien, votre taux de clic peut augmenter jusqu’à 28 %.

N’hésitez pas à rendre votre CTA clairement visible :

idées de textes de call to action

Voici quelques idées de textes de call to action :

  • Appelez-nous
  • Achetez maintenant
  • Lisez l’article complet
  • Obtenez votre exemplaire gratuit
  • Commencer votre essai gratuit

Pour en savoir plus, lisez « Email marketing en 2021 : comprendre et mettre en place les meilleures pratiques« .

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet