jeudi, juillet 7, 2022

Rasha Kelej, « héroïne » méconnu de l’autonomisation des femmes et des jeunes en Afrique

0 commentaire

Dr. Rasha Kelej a occupé le poste de premier PDG de la Fondation Merck. Sénatrice en Egypte, elle est une fervente militante pour la transformation des soins aux patients en Afrique et dans les pays en voie de développement, avocate passionnée des droits des femmes et de l’éducation des filles, l’une des femmes africaines les plus influentes en 2019, 2020 et 2021. Elle est également une productrice et réalisatrice de divers clips musicaux, courts métrages et programmes télévisés inspirants pour sensibiliser à des sujets critiques de santé sociale et sociaux en Afrique à travers la mode et l’art.

Une femme inspirante avec un impact significatif

Originaire d‘Égypte et basée à Dubaï, le Dr. Rasha Kelej a dirigé la création de la Fondation Merck pour poursuivre ses efforts en matière de développement durable en renforçant les capacités de santé, en soutenant l’éducation des filles, en autonomisant les femmes et les jeunes d’Afrique et au-delà, depuis 2012.

La créatrice du mouvement « Plus Qu’une Mère »

Pour ses efforts de créer le mouvement « Plus Qu’une Mère », qui a touché de nombreux cœurs, le Dr. Kelej a été reconnue comme l’Une des 100 Femmes Africaines les Plus Influentes (2019, 2020, 2021).

Un Membre au Sénat égyptien

Rasha Kelej a été nommée en octobre 2020 membre du Sénat égyptien (2020 – 2025) où elle joue un rôle consultatif important en ce qui concerne la santé africaine, le développement économique et social durable et les opportunités de collaboration entre l’Égypte et le reste de l’Afrique.

Mama Africa et pionnière du développement durable

Appelée affectueusement « Mama Africa », elle a noué de solides partenariats avec 20 Premières Dames Africaines, les Ministères de la Santé, du Genre, de l’Éducation, de l’Information et de la Communication, des Universités, des Médias et de l’Art qui ont contribué de manière significative au succès de leurs programmes.

Sénatrice, Dr Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck

Le Dr. Kelej est également une pionnière inspirant dans la transformation des soins aux patients en Afrique. Jusqu’en 2021, plus de 1200 médecins de 44 pays ont bénéficié de bourses de la Fondation Merck, d’un diplôme en un et deux ans et d’un Master dans des spécialités critiques.

Faire l’histoire en Afrique

L’un des programmes les plus réussis que le Dr. Kelej a créé et présidé est la campagne historique « Fondation Merck Plus Qu’une Mère » et ses initiatives innovantes qui visent à autonomiser les femmes sans enfants et infertiles grâce à l’accès à l’information, à la santé, à un changement de mentalité et à l’autonomisation économique.

Elle travaille en étroite collaboration avec 20 Premières Dames Africaines en tant qu’Ambassadrices de « Fondation Merck Plus Qu’une Mère » dans leurs pays, pour briser la stigmatisation autour de l’infertilité et autonomiser les femmes infertiles.

La Fondation Merck a soutenu et permis à plus de 1 000 femmes sans enfants de commencer les petits commerces afin d’être indépendantes et plus fortes.

« Ce programme me tient à cœur et se poursuivra au cours des cinq prochaines années. Je ne peux pas oublier le bonheur et la fierté dans les yeux de ces femmes après qu’elles aient connu leur succès et réalisé leur but dans la vie et qu’elles soient des héroïnes « Plus Que Mère” », souligne Rasha Kelej.

De plus, plus de 180 candidats sont inscrits à une formation clinique et pratique pour les spécialistes de la fertilité et les embryologistes, tandis que plus de 170 médecins ont été inscrits en médecine sexuelle et reproductive, en psychiatrie et en biotechnologie de la procréation assistée et de l’embryologie, dans plus de 39 pays.

Elle crée un héritage pour la Fondation Merck en Afrique

Sous sa direction, la Fondation Merck entre dans l’histoire dans de nombreux pays africains où ils n’avaient jamais eu de spécialistes en fertilité ou de cliniques spécialisées en fertilité avant l’intervention de ce programme, en formant les premiers spécialistes en fertilité et embryologistes. Cela aidera les femmes et les couples à avoir un meilleur accès à des soins de fertilité équitables et de qualité.

Sénatrice, Dr Rasha Kelej avec les anciens de la Fondation Merck

Dr. Kelej a ajouté : « Nous créons l’histoire et l’héritage en Afrique, les premiers spécialistes de la fertilité, l’embryologie, l’oncologue, le diabète, l’endocrinologie, l’expert respiratoire et plus encore dans de nombreux pays sont formés par la Fondation Merck. Je suis si fière et je souhaite inviter tous les médecins à postuler à nos bourses sur notre e-mail submit@merck-foundation.com pour combler les lacunes en matière de santé dans leurs communautés, nous couvrons plus de 26 spécialités mal desservies et critiques pour l’Afrique et les pays en voie de développement. »

Plaidoyer pour l’éducation des filles pour l’autonomisation des femmes

« Je crois fermement à l’éducation des filles. Lorsque les filles sont éduquées, leurs pays deviennent plus puissants, plus forts et plus prospères. Je me rends compte qu’il y a besoin de plus de soutien car il y a beaucoup de filles brillantes qui luttent financièrement et socialement pour répondre à leurs besoins éducatifs. Par conséquent, nous avons lancé « Eduquer Linda », programme panafricain qui est adapté à chaque pays pour contribuer à l’avenir de ces filles dans le cadre de « Fondation Merck Plus Qu’une Mère », a expliqué la Merck Foundation CEO.

La Fondation Merck a soutenu et permis à plus de 1 000 femmes sans enfants de commencer les petits commerces afin d’être indépendantes et plus fortes

Le Dr. Rasha a contribué à l’avenir de centaines de filles en partenariat avec les Premières Dames Africaines grâce à des bourses. De plus, fournir 3 000 ensembles d’articles scolaires essentiels pour les écoles de filles à de nombreux pays chaque année.

Avec la Fondation Merck, l’objectif du CEO est d’autonomiser les filles et les femmes grâce à diverses initiatives, notamment en offrant une formation aux femmes et aux jeunes chercheurs et diplômés en médecine et en soutenant l’éducation des étudiantes les plus performantes en Afrique.

Dr. Kelej a expliqué : « À la Fondation Merck, nous croyons fermement en l’éducation en tant que facteur important dans la promotion du bien-être économique en Afrique et en tant que stratégie solide pour mettre fin au mariage des enfants, à la VBG, aux MGF et aux MST. L’éducation des filles est le meilleur vaccin contre le VIH et est considérée comme le meilleur investissement dans l’économie mondiale. Les rapports mondiaux estiment que pour chaque année supplémentaire d’école primaire, le revenu futur d’une fille augmente de 10 à 20 %. »

Atteindre les enfants pour créer un changement de culture

La Fondation Merck, en partenariat avec les Premières Dames Africaines, publie et distribue également des livres d’histoires pour enfants afin de sensibiliser les enfants et les adolescents à de nombreux sujets sensibles et sociaux.

Ces histoires mettent l’accent sur de fortes valeurs familiales d’amour et de respect dès le plus jeune âge, ce qui réfléchira sur l’élimination de la stigmatisation de l’infertilité et de la violence domestique qui en résulte à l’avenir. Ils visent également à soutenir l’éducation des filles et à mettre fin au mariage des enfants et à la violence sexiste.

Les 6 livres d’histoires différents ont été localisés pour chaque pays afin d’avoir une meilleure connexion avec les jeunes lecteurs. Les livres d’histoires inspirants publiés sont :

• « Eduquer Linda » et « Roulez vers le futur » pour souligner l’importance de l’autonomisation des filles par l’éducation,

• « L’histoire de David » – met l’accent sur les valeurs familiales fortes d’amour et de respect dès le plus jeune âge qui réfléchiront sur l’élimination de la stigmatisation de l’infertilité et de la violence domestique qui en résulte à l’avenir,

• « Le Sauvetage de Jackline » se focalise sur l’importance de l’éducation des filles et met en évidence les pratiques immorales de la société, y compris le mariage des enfants et le système de dot et

• « Pas qui vous êtes » pour apprendre aux garçons à aimer et à respecter leurs futures épouses et à éliminer la violence domestique.

« J’espère que ces histoires inspireront chaque fille à se battre pour son droit à l’éducation et encourageront nos communautés à soutenir leurs filles, afin qu’elles puissent réaliser leur potentiel et poursuivre leurs rêves et faire des familles, des communautés et des pays plus forts et en meilleure santé », a souligné Dr. Kelej.

Briser le silence à travers la mode, l’art et la musique

Cette femme polyvalente et icône de style est une pionnière et influe sur le changement de la perception de la façon dont la mode, le cinéma, la musique et les médias peuvent être utilisés pour résoudre des problèmes sociaux et de santé sensible tels que la lutte contre la stigmatisation de l’infertilité et le soutien à l’éducation des filles en Afrique. Cela a été illustré par le lancement des Prix de la Mode, du Film, des Chansons, et Médias « Plus Qu’une Mère », car elle croit fermement au rôle essentiel que jouent l’art, les médias et la mode, pour briser le silence et aborder les problèmes sociaux et de santé sensibles dans nos communautés.

« J’aimerais inviter tous les créateurs de mode, musiciens, cinéastes, chanteurs et représentants des médias africains à postuler pour nos prix et à être nos champions dans leurs communautés, submit@merck-foundation.com » a-t-elle ajouté.

Réalisé et produit 20 chansons africaines

Outre les plateformes de récompenses, de formation et de plaidoyer, le Dr. Kelej a sensibilisé sur l’infertilité et à l’autonomisation des femmes dans le continent en utilisant des chansons, des films et des médias comme canaux. Elle a lancé plus de 20 chansons avec des chanteurs africains célèbres.

Emission TV en préparation pour sensibiliser nos communautés :

Elle a créé une nouvelle émission télévisée qui est toujours en préparation pour sensibiliser sur l’infertilité, éliminer la violence sexiste et le mariage des enfants, soutenir l’éducation des filles et l’autonomisation des femmes. C’est la première du genre, une communauté de mode et d’art à but, composée d’experts africains, de jeunes créateurs de mode, de musiciens et d’artistes et de représentants des médias de toute l’Afrique, restez à l’écoute pour en savoir plus », souligne-t-elle.

Les actions de la Merck Foundation CEO, Rasha Kelej ont certainement eu un impact ; et le plus significatif est son importance en tant que modèle pour des millions de femmes à travers le monde.

L’histoire du Dr Rasha est un exemple de la façon dont nous ne devons pas laisser nos circonstances définir qui nous devenons. Dans un monde où les modèles féminins sont rares, l’héritage du Dr Rasha est exceptionnel et inspirant.

Pour suivre son parcours dans la réalisation de la mission de la Fondation Merck et pour autonomiser les femmes et transformer les soins aux patients en Afrique, visitez : www.Merck-Foundation.com et www.Rasha-Kelej.com