vendredi, décembre 9, 2022

Salon des startups « AFRITECH » : le ministère de l’économie accompagne les lauréats

0 commentaire

Yankhoba Diatara, ministre de l’économie Numérique  a annoncé que son ministère va accompagner les lauréats de la 5e édition du Salon des startups « AFRITECH »  organisée par le Mouvement des Entreprises du Sénégal – MEDS.

 

«En contribution à cette dynamique, mon département ministériel, au nom du Président Macky Sall, accompagne les lauréats de cette compétition sur l’innovation à hauteur de 10 000 000 Fcfa et 10 ordinateurs en leur souhaitant pleins succès dans leurs différentes phases de mise à l’échelle, dans tout leur parcours entrepreneurial» a déclaré Yankhoba Diatara lors de son discours d’ouverture.

Le «Salon des startup»s est une initiative  du MEDS et dont la mission est  de vulgariser l’esprit entrepreneurial et innovateur chez les jeunes pousses porteurs de projets. Pour le ministre de l’économie numérique, cette initiative  vient renforcer les actions entreprises par l’Etat pour faire de  l’économie numérique,  un secteur incontournable pour toutes les nations qui aspirent au progrès, à l’émancipation sociale et à la croissance durable.

«Nos jeunes porteurs de projets et leur capacité d’innovation constituent un puissant levier de développement, créateur de valeurs dans un contexte de révolution 4.0, où le numerique est le moteur la croissance. C’est conscient du potentiel catalyseur du numérique, que Son Excellence le Président Macky Sall, dans le cadre de son Programme quinquennal 5-3-5 consacre « la Société numérique inclusive » comme troisième initiative présidentielle avec l’ambition de « promouvoir une société apprenante et une économie de l’innovation ». Cette ambition constitue le socle de notre Stratégie Sénégal Numérique 2025, communément appelée SN2025, qui a pour but de porter l’apport du numérique à 10% du PIB par la création d’emplois et la promotion de l’entreprenariat» rappelle Yankhoba Diatara

Selon lui, «l’adoption récente de la Statup Act, loi portant création et promotion de la startup, fait du Sénégal le deuxième pays Africain, après la Tunisie, ayant mis en place un cadre législatif, incitatif et favorable à l’accélération de la mise en place d’entreprises innovantes et à forte croissance.»