vendredi, décembre 9, 2022

Le Cyber-Bien-être passe par la Cyber-Conscience

0 commentaire

Le stress permanent lié à la pandémie mondiale, à la guerre, à l’inflation et à l’incertitude globale a rendu difficile la gestion des décisions quotidiennes.

Comme l’a révélé une récente enquête de l’APA, un tiers des personnes ont des niveaux de stress si élevés qu’elles ont même du mal à décider quoi porter ou quoi manger. Les problèmes de santé mentale sont désormais considérés par beaucoup comme la pandémie de 2022, et ils sont aggravés, en Afrique du Sud, par des facteurs stressants supplémentaires tels que le coût de la vie, la criminalité et les délestages. Et comme les gens jonglent entre ces défis au quotidien, ils ont du mal à être attentifs et à prendre des décisions, ce qui, comme le souligne Anna Collard, PVP et Porte-parole du Marketing de Contenu chez KnowBe4 Africa, les rend plus vulnérables aux menaces de cyber-sécurité.

“Il est facile de voir comment le stress et l’accablement font que les gens peuvent facilement faire des erreurs simples de cyber-sécurité”, ajoute-t-elle. “Vous êtes fatigué, vous ne faites pas attention, vous cliquez sur un lien que vous auriez normalement évité. Vous êtes distrait et, dans la précipitation, vous ouvrez une pièce jointe que vous auriez normalement ignorée. C’est ainsi que les escrocs et les criminels prennent de plus en plus les gens au dépourvu et mettent en péril la sécurité des personnes et des entreprises.”

Le risque d’être victime d’hameçonnage ou d’escroquerie augmente progressivement suivant le degré de fatigue et d’épuisement de la personne. Une étude a montré que 41% des employés n’évitent pas un hameçonnage parce qu’ils sont fatigués et 47% parce qu’ils sont distraits. Dans la vie quotidienne, cela peut se traduire par le fait de tomber sur un faux email en montant dans la voiture pour se rendre à une réunion, et de se faire voler ses informations de paiement par un site frauduleux. Ou encore, cliquer sur un email soigneusement conçu pour ressembler à un message urgent du service des ressources humaines, alors qu’il s’agit en fait d’un escroc qui vous vole vos identifiants de connexion au bureau. Chaque touche et chaque clic sont une erreur facile qui coûtera argent et business.

“Notre vie moderne, avec ses appareils mobiles, ses applications, ses emails et ses médias sociaux qui se partagent constamment notre attention, entraîne une surcharge cognitive et un fonctionnement multitâche. Cela nous rend par conséquent plus enclins à l’erreur, plus stressés et aussi plus sensibles aux attaques d’ingénierie sociale. C’est l’une des raisons pour lesquelles les entreprises devraient investir dans le bien-être et la santé mentale de leurs employés”, explique Mme Collard. “Et c’est pourquoi la formation à la sécurité devrait être liée au fait d’être présent et de prendre le temps de traiter l’information. Les gens doivent prendre conscience que leur bien-être personnel est directement lié au maintien de leur sécurité en ligne.”

La plupart des entreprises n’associeraient pas la sécurité comme un avantage direct du bien-être des employés. C’est généralement plutôt la productivité ou de l’amélioration de l’engagement des employés. Cependant, en tenant compte de la facilité avec laquelle les gens font des erreurs lorsqu’ils sont fatigués, épuisés ou désengagés, les entreprises investissent sans doute dans la sécurité de leur entreprise à long terme. Lorsque nous sommes stressés, la partie de notre cerveau qui s’occupe de la prise de décision est sous le contrôle de notre centre de peur, ce qui diminue notre capacité à penser de manière critique et à nous concentrer. D’un autre côté, lorsque nous sommes calmes, nous sommes plus capables de nous concentrer, de penser clairement et de faire de meilleurs choix.

“L’objectif est de garder un esprit actif lorsqu’il s’agit de prendre des décisions très précises face à des emails d’hameçonnage ou des cyber-menaces potentiels”, explique Mme Collard. “Les cybercriminels ainsi que les fake news utilisent des contenus déclencheurs d’émotions tels que la peur, l’avidité ou la curiosité pour nous faire perdre notre esprit critique.  Si nous apprenons à traduire nos émotions exacerbées comme des signes avant-coureurs et à appliquer des techniques de pleine conscience pour nous calmer, nous concentrer et faire attention avant de réagir, nous pourrons garder le contrôle, mieux nous concentrer et ainsi prévenir les cyber-attaques.”

La formation à la sécurité est essentielle pour l’entreprise moderne, notamment quand il s’agit de donner aux employés les outils dont ils ont besoin pour reconnaître les menaces et prendre des décisions éclairées. Toutefois, à l’heure où le monde subit les retombées de la pandémie, de l’incertitude mondiale et du stress permanent, l’ajout d’une dimension de bien-être à la formation à la sécurité devient rapidement un facteur essentiel pour garantir que la formation soit efficace lorsque la fatigue prend le dessus.

 

Par Anna Collard, SVP Content Strategy & Evangelist KnowBe4 Africa