jeudi, février 2, 2023

AFD Digital Energy Challenge: L’innovation numérique au service de la transition énergétique

0 commentaire

L’Agence française de développement (AFD) vient de nommer les dix lauréats du Digital Energy Challenge. Cet appel à projets récompense les innovations dans le secteur de l’énergie en Afrique. Il est l’un des piliers du programme Digital Energy Facility qui soutient la transition énergétique.

La liste des 10 gagnants du Digital Energy Challenge a été annoncée ce 29 novembre lors d’un Bootcamp organisé dans le cadre du forum Emerging Valley. A Marseille, cet événement a été l’occasion pour les lauréats du challenge, ses partenaires et les experts invités, de participer à des rencontres, des ateliers et des panels de discussion.

« La numérisation continue de jouer un rôle fondamental dans l’amélioration de l’accès à l’énergie, l’intégration des énergies renouvelables et l’amélioration des performances des opérateurs énergétiques, en particulier dans les pays en développement », souligne Bertrand Walckenaer, directeur adjoint de l’Agence française de développement (AFD). Sur financement de l’Union européenne, l’AFD a imaginé et mis en œuvre, dès 2019, le programme Digital Energy Facility qui
soutient la modernisation du secteur de l’énergie en se focalisant sur les pays d’Afrique.

« La Digital Energy Facility s’inscrit dans la stratégie Global Gateway de l’Union européenne d’accompagnement de nos partenaires africains dans leur transition énergétique et numérique, commente Carla Montesi, directrice « Green Deal Digital Agenda » de la Direction générale des partenariats internationaux de la Commission européenne. Ce programme est aussi un bel exemple d’une approche en « équipe Europe », entre l’Union européenne et l’un de ses États membres, à travers
une banque de développement comme l’AFD. »

Soutenir les solutions innovantes

Le Digital Energy Challenge est l’un des piliers de la Digital Energy Facility. Il encourage l’innovation dans l’écosystème de l’énergie à travers un appel à projets annuel ouvert aux start-ups et aux opérateurs énergétiques. Pour l’édition 2022 du Challenge, 116 candidatures de start-ups et 13 d’opérateurs énergétiques travaillant en partenariat avec des fournisseurs de technologies et de services, ont été évaluées. « Pour cette deuxième édition, nous avons été ravis de constater la variété des solutions innovantes et des acteurs qui souhaitent contribuer à accélérer la transition énergétique en Afrique. Les projets primés contribuent autant à l’universalisation de l’accès à l’énergie par des mini-réseaux qu’à l’amélioration de la gestion du réseau électrique ou de la qualité du service », relève Nicolas Guichard, responsable de la division Énergie à l’AFD.

De la cartographie des réseaux à l’automatisation des opérations de maintenance, de l’installation de compteurs intelligents au lancement d’applications pour suivre la consommation en temps réel, les innovations proposées touchent des secteurs très divers. « Au Niger, l’installation de compteurs intelligents offre la possibilité de suivre la consommation en temps réel et d’éviter tout décalage de facturation, souligne Diafara Moussa, directeur de E-ENERGIETEC et lauréat. Finir dans le top 10 de ce challenge va nous permettre d’acquérir du matériel de qualité pour développer notre produit. »

Un soutien renforcé

Une dotation annuelle de l’Union européenne de 1,5 million d’euros, répartie entre les différents projets, permet aux porteurs de ces innovations de les déployer et de soutenir la transition énergétique. Pour cette édition 2022, l’enveloppe du challenge a été complétée par une contribution de l’Agence de la transition écologique (ADEME) à hauteur de 500 000 euros. « Ce projet s’inscrit dans la lignée de nos actions pour favoriser l’accès à l’énergie. Par notre partenariat de longue date avec
l’AFD, nous contribuons à l’émergence de solutions innovantes en faveur d’une transition énergétique durable et efficace en Afrique », complète Philippe Masset, directeur Europe et international à l’ADEME. À l’issue de ce challenge, les lauréats bénéficieront d’un soutien financier sous la forme d’une subvention et d’une assistance technique pour la mise en œuvre de leurs projets. « La gestion du réseau électrique comorien n’est pas optimale pour le moment, note Nawal Soilih, de la Société nationale d’électricité des Comores (SONELEC). C’est pour cette raison que nous nous sommes associés
avec la start-up Roseau Technologies afin de cartographier et modéliser nos installations. Le soutien du challenge nous permettra d’accéder à une meilleure qualité de notre approvisionnement. »
Après le succès de ces deux premières éditions, le prochain Digital Energy Challenge sera lancé début
2023.
_______________________________
Les lauréats 2022 du Digital Energy Challenge:
CATEGORIE START-UP
Thème : Accès universel à l’électricité par les mini-réseaux
1. GREEN INNOVATION VENTURES ENTERPRISES LTD (GIVE) – Kenya – Numérisation des appareils électriques domestiques pour soutenir leur financement et augmenter la demande d’électricité pour les mini-réseaux et les opérateurs énergétiques
2. VITTORIA TECHNOLOGY – Afrique du Sud – Solution logicielle fournissant un service de location de batteries pour mini-réseaux, optimisant les coûts et facilitant l’extension des systèmes
3. ZONKE ENERGY – Afrique du Sud – Intégration de systèmes solaires domestiques (SHS) dans un mini-réseau pour réaliser des échanges bilatéraux d’électricité
Thème : Gestion efficace du réseau électrique
4. CLASSIFIED PROJECTS LTD – Botswana – Système numérique permettant la surveillance du réseau de distribution et l’amélioration des opérations de maintenance
Thème : Durabilité et pérennité du système électrique
5. E-ENERGIETEC – Niger – Compteurs intelligents et App orientée client pour le suivi en temps réel de la consommation d’électricité et pour la facturation

6. MOTSI TECHNOLOGIES GROUP – Namibia – Plateforme d’échange d’électricité solaire peer- to-peer, basé sur la blockchain pour clients commerciaux et industriels

CATEGORIE OPÉRATEURS ÉNERGÉTIQUES
en partenariat avec un fournisseur de technologies et ou services innovants Thème : Accès universel à l’électricité par les mini-réseaux
7. FUNDO NACIONAL DE ENERGIA (FUNAE) et AZIMUT 360 – Mozambique – Logiciel facilitant l’acquisition de données, le design, l’achat, l’opération et la surveillance des mini-réseaux

Thème : Gestion efficace du réseau électrique
8. SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE DES COMORES (SONELEC) et ROSEAU TECHNOLOGIES – Comores – Cartographie et modélisation du réseau de distribution pour réaliser des simulations
Thème : Durabilité et pérennité du système électrique
9. ABUJA ELECTRICITY DISTRIBUTION COMPANY (AEDC) et BEACON POWER SERVICES – Nigéria- Cartographie du réseau et automatisation des opérations pour mieux gérer les pannes et pertes sur le réseau
10. UGANDA ELECTRICITY GENERATION COMPANY LIMITED (UEGCL) et BCN HYDRO RENEWABLES – Ouganda – Outil numérique de surveillance des vibrations des turbines dans des centrales hydroélectriques pour faciliter la maintenance préventive
Le comité de sélection, constitué de représentants de l’AFD, de l’ADEME, de PROPARCO, de Digital Africa et Norucapital, s’est réuni en juillet à Paris. Les principaux critères de sélection du jury ont été la dimension numérique et innovante des projets, ainsi que les impacts positifs attendus. Cette deuxième édition met aussi l’accent sur la dimension locale des projets et encourage la synergie entre les lauréats, la mutualisation des expertises étant un levier essentiel pour l’innovation dans la transition énergétique.