lundi, juillet 22, 2024

Cote d’ivoire – Wave lance une assurance santé dédiée à son réseau d’agents

0 commentaire

Wave Côte d’Ivoire et Phamam Broker Côte d’Ivoire ont conclu un accord via la compagnie Saar Assurance pour offrir une assurance santé à plus de 15 000 sous-distributeurs de mobile money. Cet accord permettra de couvrir 70% des dépenses de santé de ces agents non-salariés.

C’est une fierté pour le top management de  Wave Côte d’Ivoire mais surtout la matérialisation d’une vision. La Fintech  a procédé le jeudi 15 juin 2023 à la signature d’un accord avec le courtier en assurances Phamam Broker Côte d’Ivoire par le biais de la compagnie Saar Assurance, donnant désormais aux 15.000 agents non-salariés qui composent son réseau, la possibilité de bénéficier d’une assurance qui couvrira 70% de leurs dépenses de santé.

Pour Katier Bamba, directeur général de Wave Côte d’Ivoire, ce projet d’assurance santé se justifie par la situation des agents confrontés à un certain nombre de risques tels que les agressions, les braquages, les détournements et les vols en raison des sommes d’argent relativement conséquentes qu’ils manipulent.

« Ils font face également à des variations de revenu qui sont inhérentes à l’activité qu’ils ont à réaliser parce que c’est une activité qui dépend de la consommation de de nos services de la part des clients ; et donc on a des fluctuations qui font que les revenus ne sont pas stables. Et puis, enfin et surtout, ils ont également des difficultés à pouvoir accéder à certains services financiers. Je pense notamment au crédit », a détaillé le directeur général, ajoutant que ces distributeurs « font aussi face à des imprévus liés aux problèmes de santé qui peuvent toucher tout le monde ».

Un premier pas…

Soucieuse d’améliorer les conditions de vie et de travail des professionnels qui réalisent les opérations courantes de mobile money au bénéfice des utilisateurs, Wave Côte d’Ivoire a pris le parti de « structurer un produit d’assurance qui puisse couvrir 70 % des frais de santé, mais qui puisse également verser une indemnisation en cas de décès de la personne assurée », a poursuivi M. Bamba. Il a ensuite déclaré que le lancement de ce programme d’assurance est un premier pas qui pourra donner lieu à d’autres améliorations.

« Je crois que la somme des petites choses permet in fine sur le moyen, sur le long terme, d’aboutir à de grosses révolutions, et c’est comme ça qu’il faut voir ce produit qui n’est pas parfait mais qui est un premier pas entre 0 et 70 %. »

Cette assurance santé, dont les frais d’adhésion sont fixés à 5.000 FCFA, propose deux offres aux agents : une offre individuelle de 67.800 FCFA/an, permettant une prise en charge dans les établissements privés plafonnée à 500.000 FCFA ; et une offre familiale de 258.800 FCFA/an, donnant droit à une prise en charge dans les établissements privés plafonnée à 1.000.000 FCFA par individu.

« C’est très salutaire »

Cette cérémonie de lancement a été l’occasion de remettre officiellement les premières cartes d’assurance aux bénéficiaires. Parmi lesquels Chérif Anlidjou, responsable de point de vente dans la commune de Yopougon. « C’est un très bon projet et je le trouve même innovateur parce que c’est quelque chose qu’on n’a jamais vu dans le mobile money », a-t-il dit. « Wave a bien fait de penser aux agents que nous sommes. C’est très salutaire dans la mesure où la base même de toutes activités, c’est la santé. Quand on n’a pas la santé, tout est bloqué », a renchéri N’Zué Yao Polycarp, responsable des agents Wave de Côte d’Ivoire (AWA-CI). Même son de cloche chez Singoh Rodriguez Péres, secrétaire général du syndicat des distributeurs de mobile money dénommé Symopci : « Pas plus tard qu’hier (mercredi 14 juin 2023, Ndlr), on nous annonçait le décès d’un de nos collègues dans le département de Divo. Donc, on espère que les autres partenaires vont emboîter le pas à Wave pour qu’on se retrouve un jour à une prise en charge de 100%. »