mercredi, juillet 17, 2024

IFC s’associe à Express Union pour accélérer l’inclusion financière au Tchad

0 commentaire

IFC s’est associée à Express Union Tchad (EUT), une institution de microfinance de premier plan dans le pays, pour favoriser l’accès au financement des populations mal desservies — en particulier les femmes et les habitants des zones rurales —, soutenir le secteur de la microfinance et stimuler ainsi la croissance économique.

Dans le cadre de ce partenariat, IFC fournira un financement d’un montant maximum de 1,87 milliard de francs CFA (environ 3 millions de dollars) à EUT, la deuxième plus grande institution de microfinance du Tchad. Ce financement se compose d’un prêt d’IFC pour son propre compte d’un montant maximum de 630,7 millions de francs CFA (environ 1 million de dollars) et d’autres prêts, d’un montant cumulé de 1,24 milliard de francs CFA (environ 2 millions de dollars), mobilisés auprès d’autres investisseurs. L’opération devrait permettre d’accroître le portefeuille de prêts d’EUT de 75 % sur trois ans.

L’investissement d’IFC, qui procurera un financement en monnaie locale et à long terme difficilement accessible sur le marché, aidera EUT à développer son activité de prêt en diversifiant sa base de financement qui reposait traditionnellement sur des dépôts à court terme. IFC aidera aussi EUT à renforcer sa gouvernance, ses procédures en matière de gestion des risques et sa maîtrise des risques environnementaux et sociaux.

« L’une des priorités du plan stratégique de développement 2023/2026 d’Express Union Tchad est le développement de l’intermédiation financière. Grâce à ce prêt, nous pourrons renforcer notre capacité financière pour répondre aux besoins de financement des micro, petites et moyennes entreprises et des ménages à faibles revenus, afin de stimuler la création d’emplois et d’accélérer l’inclusion financière », a déclaré Dongmo Djumazong Ebenezer, directeur général d’Express Union Tchad.

L’exclusion financière demeure un problème majeur au Tchad, qui se relève à peine des conséquences de la pandémie de COVID-19. En 2022, seuls 24 % des adultes avaient accès à un compte de transaction formel et 10 % au crédit, contre respectivement 55 % et 14 % en Afrique subsaharienne.

« Pour stimuler l’entrepreneuriat et favoriser une croissance économique durable, nous devons faire en sorte que chacun puisse accéder au financement dont il a besoin pour mener à bien ses activités. Notre objectif est de permettre à Express Union d’élargir son champ d’action afin de répondre aux besoins de financement des ménages, y compris des femmes, dans les régions les plus reculées du pays », a précisé Sylvain Kakou, représentant régional d’IFC pour le Tchad.

L’investissement d’IFC s’inscrit dans le cadre de son programme « Base de la pyramide », qui permet aux intermédiaires financiers de soutenir leurs clients particuliers et MPME afin d’atténuer les effets de la pandémie sur la croissance économique et les moyens de subsistance. L’investissement bénéficie du soutien du mécanisme de financement mixte du Guichet de promotion du secteur privé de l’Association internationale de développement.