mercredi, juillet 24, 2024

Forum de Dakar – AGL Rail, Sitarail et Camrail engagés pour le financement des projets ferroviaires en Afrique

0 commentaire

Le Forum international de Dakar sur le financement des projets ferroviaires africains a démarré  ce jeudi 19 octobre 2023 au Centre International de Conférence Abdou DIOUF (CICAD) de Diamniadio. L’événement a vu la présence de diverses personnalités, dont le Premier ministre du Sénégal Amadou Ba, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement,  Mansour Faye, le Directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, des membres du gouvernement sénégalais, le Président de l’Union africaine des chemins de fer, Taoufik Boufaied, et des membres du Corps diplomatique accrédités à Dakar, dont l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi, Hassan Naciri.

Au cours des 72 prochaines heures, plus de 500 parties prenantes du secteur ferroviaire africain, comprenant des décideurs politiques (gouvernements), la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), des industries, des opérateurs, des gestionnaires et des experts ferroviaires, se pencheront sur les subtilités du financement des projets ferroviaires en Afrique.

Le forum, organisé par la Société nationale des Chemins de fer du Sénégal (CFS) en collaboration avec l’Union internationale des chemins de fer, vise à « impulser et à redynamiser le développement des chemins de fer en Afrique. » Le Premier ministre du Sénégal, Amadou Bâ, qui a présidé l’événement au nom du Président Macky Sall, a inauguré le forum, offrant une plateforme étendue aux participants pour se pencher sur les défis liés au financement du secteur ferroviaire en Afrique.

Saluant l’initiative de cette réunion, le Premier ministre sénégalais a souligné que aucun développement significatif ne peut avoir lieu sans la mise en place de voies ferrées. Il a souligné que bien que les coûts initiaux de mise en place de systèmes ferroviaires puissent être considérables, les avantages à long terme sont substantiels.

Au cours de l’événement, Pape Amadou Ndiaye, le ministre délégué chargé du Développement des Chemins de Fer, a souligné la nécessité de « contempler divers mécanismes de financement », tandis que Malick Ndoye (CFS) a exhorté toutes les parties prenantes à déployer des efforts concertés pour surmonter les étapes cruciales qui contribueront à l’avancement du secteur ferroviaire. « La participation de nos deux filiales ferroviaires, à savoir Sitarail (Burkina Faso – Côte d’Ivoire) et Camrail (Cameroun), à ce forum important sur l’avenir du rail africain témoigne de l’engagement ferme du groupe AGL (Africa Global Logistics) à travailler aux côtés des gouvernements de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Cameroun pour le développement et la modernisation de leurs réseaux ferroviaires et de leur impact socio-économique sur nos pays », a déclaré Simplice ESSOH, Directeur central du Développement de Sitarail.

Tout au long du forum, qui se poursuivra jusqu’au samedi 21 octobre 2023, plusieurs activités sont prévues, notamment des tables rondes sur les perspectives d’investissement dans le secteur ferroviaire africain, des rencontres B2B et la signature d’accords de partenariat. Hier, après les discours officiels, quatre sessions d’échanges ont eu lieu.

La session 2, notamment, était axée sur le « Développement des corridors ferroviaires et l’intégration régionale », modérée par M. Mayacine CAMARA, Président du Conseil d’Administration de la CFS, avec des contributions d’experts de l’Union africaine et de l’Union internationale des chemins de fer (UIC), ainsi qu’une présentation sur les corridors ferroviaires en Afrique, avec la participation de M. Nimon ZULU, CEO de Calabash Freight Limited ; M. Simplice ESSOH, Directeur central du Développement de Sitarail ; M. Ignace N’GANGA, Directeur général de CFCO ; et M. Félix MAZOWA, Directeur de SNCC.

Une autre session instructive de ce jeudi 18 octobre portait sur le thème « Comment mobiliser les financements pour les infrastructures ferroviaires ? ». La table ronde a vu des interventions de M. Pierre POZZO DI BORGO, Spécialiste d’industrie en chef à la Société Financière Internationale (SFI) ; M. Ibou DIOUF, Gestionnaire de la Pratique des Transports pour l’Afrique de l’Ouest au Groupe de la Banque Mondiale ; M. Mohamed CHERIF, Directeur pays-Sénégal, Chef de la Division à la Banque Africaine de Développement (BAD) ; M. Mohamed DIOP, Directeur régional Afrique atlantique chez AGL ; M. José CORDOVILLA, Directeur des Services de Conseil en Infrastructure chez TYPSA ; et le Professeur Khumbulani MPOFU de l’Université de Technologie de Tshwane, en Afrique du Sud.

Les travaux se poursuivront ce vendredi au CICAD de Diamniadio, avec des visites techniques prévues samedi sur des sites ferroviaires emblématiques du Sénégal, dont le TER.