Accueil

Accès à Internet : Plus de 6,858 millions d’abonnés au Sénégal (ADPME )

« Au Sénégal, 6.858.423 personnes sont aujourd’hui abonnées à Internet. Et, environ 295.839 clés Internet sont achetées par cette même population. Il y a aussi 103.362 abonnés à l’Adpme, soit un taux de pénétration des services Internet de 50,77% ».

La révélation est du directeur de la Promotion des investissements, Abdoulaye Ly qui prenait part hier, mercredi 27 mai à Dakar, à une conférence sur les « PME sénégalaises face aux défis du Web 1 Pme, 1 plate forme Web ».

Le directeur de la Promotion des investissements, Abdoulaye Ly, a déclaré hier, mercredi 27 mai à Dakar, qu’« Au Sénégal, 6 millions 858 mille 423 (6.853.423) personnes sont aujourd’hui abonnés à Internet, soit la moitié de la population ». A l’en croire, environ 295.839 clés internet sont achetées par cette même population dont 103.362 individus sont abonnés à l’Adpme. Soit un taux de pénétration d’Internet est de 50,77% dans notre pays. Abdoulaye Ly s’exprimait lors d’une conférence sur les « PME sénégalaises face aux défis du Web 1 Pme, 1 plate forme Web ».

M. Ly explique que l’initiative de cette rencontre est, entre autres, de sensibiliser et d’informer les sénégalais pour mieux vulgariser et développer la culture du numérique dans les Petites et moyennes entreprises (Pme). Histoire d’impulser et d’accélérer la croissance économique pour un développement durable au Sénégal mais aussi pour son émergence.

Selon le directeur de la Promotion des investissements, l’enjeu majeur des Technologies de l’information et de la communication (Tics) dans les Pme est qu’il peut aider ces dernières à plus communiquer et vendre leurs produits et services sur le Web, à encourager la liberté d’expression et de la communication des entreprises sur le Web. Il y a également l’amélioration de la performance des Pme sénégalaises par la mise à leur disposition d’un module de commerce leur permettant de vendre leurs produits et services en ligne, entre autres. L’autre enjeu de ces Tics dans les Pme est le côté sécuritaire « parce que quand les Pme utilisent des systèmes d’information actuelles, elles sont plus enclines à garder sur une longue durée leurs données », assure-t-il.

Cependant, dit-il, « il y a d’autres enjeux qui portent sur la veille économique car on est dans une société de très forte concurrence, engendrée par la libéralisation du commerce, de la production. Ceci donnant lieu a un besoin important de surveiller ce qui se passe dans le reste du monde, au-delà de ses horizons propres et donc chez les concurrents ». Il pense qu’à cet égard, les technologies de l’information offrent un précieux outil pour y arriver. A l’occasion de ce conclave, le directeur de la Promotion des investissements a laissé entendre aussi que, « 60% de la population a moins de 20 ans et les jeunes en âge de travailler représentent plus de la moitié de la population active ».

Alimatou Diagne

(Source : Sud Quotidien, 28 mai 2015)

Comments

comments

Comments
To Top