Applications

Mali : Á la découverte des projets phares de “Bamako Incubateur”

bamako incubateur

Bamako Incubateur“, le nom est assez évocateur et facile à appréhender. Il s’agit d’une initiative de la communauté « le Mali@venir », portée par le Groupe Eurêka, accélératrice de start-ups dédiée essentiellement au monde du numérique au Mali. En marge de la semaine de entrepreneuriat 2016, “Bamako Incubateur” a présenté ses projets phares hier à son siège sis à Missira, dans la capitale malienne.

Autour de cet esprit de partage, d’espace coworking et collaboratif, nous avons noté une prédominance de projets œuvrant dans le volet de l’économie solidaire, cher au célèbre économiste Jeremy Rifkin

L’économie du partage progresse pour bien des raisons. L’effondrement planétaire de l’économie de la seconde révolution industrielle de 2008 a réveillé la population.

Le projet “Open Money Mali” a retenu l’attention du public; présenté par Adama Mahamadou KEITA, chef de projet à “Bamako Incubateur” il s’agit d’une application numérique basée sur la monnaie-temps (1 OMY=1 mn) et qui permet des échanges de services et de produits pour tous les membres de la communauté.
Selon la modératrice de la session d’information, l’application est disponible à partir d’aujourd’hui (18 novembre 2016 ) et est entièrement sécurisée. Pratiquement, les échanges s’effectuent via une transaction non monétaire mais qui possède toute les qualités d’une devise. Chaque membre sera évalué selon ses performance et sa “valeur-temps” et ainsi c’est la communauté qui sera en charge d’arbitrer d’éventuels conflits.

Open Money Mali

Open Money Mali

Á Bamako, le vol de motos Jakarta ne constitue plus un fait divers, tellement le délit passe maintenant inaperçu. Beaucoup d’initiatives émergent par-ci, par-là pour endiguer ce fléau. C’est le cas du projet Nté Tunu.

Nté Tunu présenté par Monsieur Issiaka TOGOLA, est une application couplée à une balise autonome en énergie de géolocalisation de contrôle à distance et de récupération des motos volées, quelque soit l’endroit ou elles se trouvent sur la planète.

Les autres projets présentés sont “Baobab“, une plate-forme d’annonces en ligne et le plus important à mes yeux, le projet Jokkokids qui a pour ambition d’apprendre le code informatique dès le bas âge aux jeunes enfants. Ce dernier débutera en janvier 2017.

 

Comments

comments

Comments
To Top