Se laver les mains est devenu une des principales mesures de prévention contre la pandémie du coronavirus. Et l’utilisation du robinet n’assure pas toutes les conditions d’hygiène. C’est fort de ce constat que deux génies de la banlieue ont créé un appareil, au nom assez révélateur «Kayy Rakhassou» autrement dit «viens te laver les mains», pour jouer leur partition dans la lutte contre le Covid-19

Deux jeunes techniciens, sur un éclair de génie, ont créé un appareil permettant de laver
les mains et de participer ainsi à la vaste campagne de prévention lancée contre le Covid-19. Il s’agit de El Hadj Ousmane Diop et Ibrahima Ndiaye. Ces habitants de Guédiawaye, qui sont amis depuis l’enfance, partagent la même passion pour l’innovation ; et leur collaboration a porté ses fruits. Ils ont créé un appareil pour le lavage des mains, équipé d’un panneau solaire qui lui permet de fonctionner avec sa propre autonomie d’énergie.

Lire aussi l’article : Deux jeunes lycéens sénégalais inventent une canne intelligente pour les personnes non-voyantes

Cet appareil est conçu pour faire couler du détergent et de l’eau, dès que la présence humaine se signale. Il est aussi équipé de mouchoirs jetables après usage dans une poubelle. «C’est un appareil très écologique», font-ils remarquer.

L’utilité de cet appareil à travers le nom qu’il porte «Kayy Rakhassou», signifiant «Viens te laver les mains», réside dans l’appel qui paraît simple mais très important en cette période où se laver les mains est devenu une des principales mesures de prévention contre la pandémie du coronavirus.

Lire aussi l’article : Deux étudiants de l’ESMT inventent un système d’alerte pour prévenir les pénuries de Sang

«Face à cette pandémie, quand beaucoup font don de leur argent, nous avons voulu contribuer et offrir notre expertise ; et nous nous sommes dit ‘comment aider’ ? Partant de là, nous avons
dit que l’un des gestes barrières, qui est le lavage des mains, avait un petit défaut. Nous avons constaté que les personnes qui utilisent les laves mains, avec les robinets, sont obligées de les toucher. Donc, nous avons là un risque de propagation du virus. Et c’est de là que nous est venu l’idée d’un lave main artisanal», explique Ousmane Diop à la plateforme Sept Afrique.

Ces inventeurs disent avoir rencontré quelques obstacles qu’ils ont surmontés lors de la confection parce qu’ils sont conscients de la noble cause qui les anime. Et un sentiment de satisfaction, accompagné d’un grand soutien de leurs proches et des Sénégalais sur tous les réseaux sociaux, aura permis de couronner leurs efforts.

Aujourd’hui, ces jeunes sont félicités par la mairie de Guédiawaye. Mieux, des processus sont déclenchés afin d’assurer la conception massive d’autres appareils.

En ce sens, Ousmane Diop fait savoir : «Avec cette réalisation, nous sommes en train de créer des emplois pour les jeunes et cela augure de bons lendemains». El Hadj Ousmane Diop et Ibrahima Ndiaye, à l’origine de la création de la merveille Kayy Rakhassou, lancent un appel solennel pour inciter les jeunes à croire en eux. Mieux, Diop et Ndiaye estiment que les jeunes doivent se lancer dans de telles initiatives pour qu’ensemble, nous puissions vaincre le Covid-19.

Comments

comments