Selon la GSMA, la plus grande association au monde qui regroupe les opérateurs des télécommunications, la population mondiale marquera une grande avancée en matière de connectivité au cours des prochaines années.

Lire aussi l’article :GSMA : Les technologies mobiles ont contribué à hauteur de 7,1% du PIB de l’Afrique subsaharienne

Dans une étude dont les conclusions ont été rendues publiques le 21 mars 2019, le monde compte actuellement 5,1 milliards d’abonnés à des offres mobiles. Ce qui représente un pourcentage de 67% de la population mondiale. Soit une hausse de 5% par rapport à l’année 2013.

Loin de s’essouffler, la GSMA prévoit une poursuite de cette croissance au cours des prochaines années.

Selon l’étude, le monde comptera 700 millions d’abonnés mobiles supplémentaires au cours des six

prochaines années soit d’ici 2025. Cela représentera une couverture du mobile de 71%. De quoi porter le chiffre d’affaires du secteur à plus de 4,8 trillions de dollars, soit 4,8% du PIB mondial. Un montant qui devrait encore aller en augmentant dans les prochaines années du fait de l’émergence du protocole 5G, qui devrait contribuer à hauteur de 2,2 trillions de dollars à l’économie mondiale dans les 15 prochaines années.

Lire aussi l’article : Paiement Mobile: Facebook veut se lancer en Afrique

La région qui bénéficiera le plus de cette croissance sera selon l’étude l’Asie-Pacifique où devrait résider environ la moitié des abonnés, mais également l’Afrique sub-saharienne qui devrait abriter un peu moins du quart de ces abonnés. Dans la même foulée, la GSMA indique que ces avancées devraient également être profitables à la connectivité mondiale. Elles devraient permettre à 1,4 milliard de personnes supplémentaire d’accéder pour la première fois aux services Internet. A l’échelle mondiale, ce sera alors 5 milliards d’internautes qui seront connectés en 2025, soit 60% de la population mondiale, contre 47% actuellement.

Avec Jephté TCHEMEDIE de digitalbusiness.africa