Les technologies de l’information et de la communication continuent de bouleverser notre quotidien. Du côté des finances, c’est le développement de cette monnaie utilisable seulement dans un réseau informatique, la cryptomonnaie, qui marquera le futur.

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a fait savoir que son entreprise s’est associée avec 27 organisations à travers le monde pour mettre sur pied une association à but non lucratif, Libra, pour la création d’une nouvelle monnaie virtuelle appelée balance.

Lire aussi: Facebook F8 2019, le débrief: WhatsApp intègre le paiement mobile

“La mission de la balance est de créer une infrastructure financière mondiale simple qui responsabilise des milliards de personnes à travers le monde. Il est alimenté par la technologie blockchain et le plan est de le lancer en 2020.”

1 milliard de personnes qui n’ont pas de compte bancaire mais ont un téléphone mobile.

Pour Mark, avoir la possibilité d’utiliser de l’argent mobile peut avoir un impact positif sur la vie des gens. Cela évite de transporter de l’argent en liquide, par ricochet de payer des frais supplémentaires.

En conséquence, il trouve que c’est très important pour ces personnes qui n’ont pas accès aux banques traditionnelles ou aux services financiers.

En ce moment, il y a environ un milliard de personnes qui n’ont pas de compte bancaire mais ont un téléphone mobile.

Lire aussi: Cryptogame : Facebook lance sa cryptomonnaie baptisée “GlobalCoin” en 2020

Nous aspirons à rendre facile pour tout le monde d’envoyer et de recevoir de l’argent tout comme vous utilisez nos applications pour partager instantanément des messages et des photos. Pour permettre cela, Facebook lance également une filiale indépendante appelée calibra qui va construire des services qui vous permettent d’envoyer, de dépenser et d’économiser balance — en commençant par un portefeuille numérique qui sera disponible dans whatsapp et messenger et en tant qu’application autonome l’année prochaine.

Une assurance dans la protection des données personnelles

 

Avec ses dernières fausses notes dans la gestion des données personnelles de ses utilisateurs, l’entreprise a rappelé dans son communiqué que Calibra sera réglementée comme d’autres fournisseurs de services de paiement.

Toutes les informations que vous partagez avec calibra seront gardées séparées des informations que vous partagez sur Facebook. Depuis le début, calibra vous laissera envoyer balance à presque n’importe qui avec un smartphone à bas prix à aucun coût. Au fil du temps, nous espérons offrir plus de services pour les gens et les entreprises — comme payer des factures avec la pression d’un bouton, acheter du café avec le scan d’un code, ou faire du transport en commun local sans avoir besoin de transporter de l’argent ou une passe de métro.

Lire aussi: Blockchain, machine à confiance ou chimère pour l’Afrique ?

La protection de la vie privée et de la sécurité sera intégrée à chaque étape. Par exemple, calibra aura une équipe dédiée d’experts en gestion des risques axée sur la prévention de l’utilisation de calibra à des fins frauduleuses. Nous vous offrons une protection contre la fraude, donc si vous perdez vos pièces balance, nous vous offrons des remboursements. Nous croyons aussi qu’il est important pour les gens d’avoir des choix pour que vous ayez les options pour utiliser de nombreux autres portefeuilles tiers sur le réseau balance.

Une centaines d’entreprises vont rejoindre Libra pour mettre en place des services pour l’utilisation de la monnaie de Facebook. En plus de celles qui ont déjà rejoint le projet:  Mastercard, Paypal, payu, stripe, Visa, Ebay, canarticho, lyft, Spotify, Uber, kiva, mercy corps, coinbase, xapo, bison, etc.