L’accès de tous à la téléphonie et à l’internet fait partie des actions que comptent mener le Ministère de l’Economie Numérique et des Télécommunications

“ Avec le Plan Sénégal Numérique 2025 décliné en reformes et projets prioritaires dans une perspective de genre, le Gouvernement va poursuivre un certain nombre d’actions essentielles pour la modernisation de l’économie sénégalaise et le développement du pays par les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ” annonce Yoro Moussa DIALLO, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications lors de La Session d’échanges sur la Réduction de la Fracture numérique et l’Autonomisation des Femmes dans le Domaine des TIC. 

Lire aussi: Dividende numérique : Le téléphone et l’internet percent timidement en Afrique

Dans les prochains jours, des actions seront engagées afin que tous les projets et programmes du ministère soient conçus, planifiés, budgétisés, suivis et évalués dans une perspective de Genre pour faciliter l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Cette initiative de la tutelle peut apporter des soulagements du côté des acteurs et professionnelles des tics. 

Du côté de l’UNESCO, le Directeur du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel le Dr. Dimitri SANGA souhaite non seulement mettre l’accent sur la capitalisation  des acquis mais aussi renforcer le partenariat et la conjugaison des expertises pour contribuer au renforcement de l’égalité et l’équité de genre au Sénégal.

Lire aussi: Mor Ndiaye MBAYE : il faut une synergie des acteurs pour lutter contre la fracture numérique

Pour lui , “L’écosystème de l’économie numérique du Sénégal comporte une diversité d’acteurs et une multiplicité d’actions qui intègrent les dimensions relatives à l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des filles dans le domaine des TIC”. C’est pourquoi, il déplore le fait que les interventions se concentrent dans la région de Dakar  pour engager le Ministère de l’Economie Numérique et des Télécommunications, dans la formulation du projet intitulé « Appui à la réduction de la fracture numérique et l’autonomisation des femmes par les TIC », qui visera à « Encourager l’utilisation  des technologies clefs, en particulier de l’informatique et des communications, pour favoriser l’autonomisation des femmes ».

Comments

comments