Les hackers iraniens nont pas attendu longtemps pour réagir suite à la mort du général Qassem Soleimani, « tué » Donald TRUMP.
Ces pirates ont ciblé un site du gouvernement américain, à savoir une base de données publique fédérale de documents gouvernementaux, a été piraté samedi 4 janvier par un groupe se présentant comme des hackers iraniens.

Ainsi, sur la page d’accueil du site du Programme fédéral des bibliothèques de dépôt (FDLP), on pouvait lire des inscriptions en deux langues à savoir en anglais et en persan.

Les auteurs ont signé de la part de la « République islamique d’Iran ».

le portail indique que sur la page d’accueil du site du Programme fédéral des bibliothèques de dépôt (FDLP), des personnes non identifiées ont laissé des inscriptions en deux langues, en anglais et probablement en persan, de la part de la «République islamique d’Iran».

Lire aussi: Cyberattaque: Comment plus de 50 millions de comptes Facebook ont été atteints

«Le martyre a été la … récompense (de Soleimani) pour des années d’efforts implacables», indiquait la légende d’un dessin montrant Donald Trump, ensanglanté, frappé par un poing venant d’Iran, entouré de missiles en vol d’après le site BNO News.

«Nous savons que le site Web du Programme fédéral de bibliothèques de dépôt a été effacé par des messages pro-iraniens et anti-américains. Pour le moment, rien ne confirme que ce soit l’action d’acteurs iraniens parrainés par l’État. Le site Web a été mis hors ligne et n’est plus accessible. La CISA surveille la situation avec le FDLP et nos partenaires fédéraux», a déclaré la U.S. Cybersecurity and Infrastructure Security Agency dans un communiqué.

Les pirates ont aussi affirmé que cette attaque n’illustre qu’une « petite partie » de leurs capacités.

Comments

comments