Son nom est Yacine Oualid, il n’a que 26 ans et occupe déjà  une grande fonction dans le gouvernement algérien. En, effet, il a été nommé ministre délégué aux Start-up et devient ainsi le plus jeune du gouvernement. Acteur, déjà bien connu dans l’univers algérien de la tech, Yacine Oualid voit déjà grand dans son nouveau rôle de ministre.

Faire naitre des champions algériens dans le monde

Mon rôle est tout d’abord de mettre en place un cadre juridique qui soit favorable aux startups, une fois mis en place, ce cadre juridique permettra de faciliter la création de startups et leur financement, le but est de voir naitre en quelques mois, des champions algériens, qui seront capables de proposer leurs services partout dans le monde. L’Algérie est décidée à devenir un pôle africain de l’innovation et nous voulons offrir à nos entrepreneurs, le meilleur cadre pour entreprendre et innover” a t-il dit dans un entretien avec nos confrères de Agence Ecofin.

Lire aussi l’article : Senstartup act au Sénégal : Quel accompagnement ?

Répondant à la question sur  les actions que le gouvernement algériens doit mettre pour booster le secteur des startups Oualid repond .Une des premières étapes va consister à identifier les start-ups à l’aide d’un label. Ce label permettra d’accéder à un certain nombre de facilités, des avantages fiscaux et parafiscaux, des comptes bancaires en devises et des facilités pour exporter les services, les entreprises labélisées pourront aussi bénéficier de la prise en charge par l’Etat de l’enregistrement des brevets que ce soit au niveau national ou international” ajoute le nouveau ministre.

Une belle leçon pour nos gouvernements qui doivent penser à rajeunir  leurs équipes afin de donner plus de valeur à la jeunesse de leur pays respectif.