Le e-commerce et la Startup Act constituent des questions qui doivent être soutenues dans le domaine du digital pour le développement des entrepreneurs. 

Avec les réseaux sociaux, beaucoup de PME effectuent leurs activités commerciales. De plus en plus, des citoyens les utilisent pour effectuer leurs transactions financières, lancent des marques pour la vente de produits. 

Aujourd’hui, ce secteur représente un volume important dans l’économie du pays et doit être pris en charge dans la Startup Act qui n’est qu’une intention. 

Lire aussi: Sénégal: l’écosystème numérique se re-dynamise pour profiter des avantages de la Startup Act.

Selon Emmanuel Bocquet, Entrepreneur et Digital Business Booster qui animait le BRUNCH & WORKSHOP organisé par Jumia Advertising sur le thème: “Les tendances du Marketing digital à ne pas rater en 2020”, “ les startups ne doivent pas se permettre d’attendre les effectivités du décret d’application pour être édifiées  sur les avantages que présente la loi sur les startups au Sénégal”. 

Aujourd’hui, le contenu doit être révélé pour que les situations puissent changer le quotidien des entrepreneurs . Pour apporter un coup de pousse aux acteurs , l’Expert en communication digitale conseille  aux startuppeurs de poursuivre leurs activités en attendant l’effectivité de la loi qui risque de prendre du temps pour son application.