« Les TIC sont devenues, ce que les anglophones appellent un Game changer, c’est-à-dire, là où elles sont utilisées, elles arrivent à faire la différence en augmentant ou en  multipliant la compétitivité et la productivité.

 L’exemple de la Chine est assez illustratif de la contribution des TIC dans l’économie d’un pays. Selon International Data Corporation, une firme spécialisée dans l’information sur le marché des TIC, la part de l’économie numérique  dans le produit intérieur brut de la Chine atteindra 51,3 % en 2023 », c’est le message fort délivré par l’ambassadeur du Sénégal en Chine. 

Lire la suite : Huawei, partenaire stratégique du Cap-Vert dans le cadre des TIC académiques

Selon M. Mamadou Ndiaye qui s’exprimait à l’occasion du Seeds for the future édition 2020, le Sénégal l’a d’ailleurs compris. « Nul  n’ignore que la croissance de l’économie Chinoise au cours de ces 30 dernières années s’explique en grande partie par les performances exceptionnelles du secteur de l’économie numérique illustrée récemment par les avancées enregistrées dans les domaines du commerce électronique de la technologie 5G et de l’intelligence artificielle », a-t-il dit. 

La Sn 2025, comme ligne directrice 

Insistant sur le cas du Sénégal, le diplomate explique qu’il n’a pas perdu de vue l’importance stratégique de ce secteur bien au contraire, en élaborant la stratégie Sénégal Numérique 2025 « le gouvernement sénégalais montre qu’il a pris la pleine mesure des enjeux des TIC, qui sont par ailleurs pris en compte par le plan Sénégal émergent. c’est dire combien l’initiative du groupe Huawei est opportune et à quel point elle peut contribuer à d’avantage attirer l’attention de jeunes sur ce secteur si riche en opportunités ». 

S’adressant aux lauréats, il leur confie que le programme Seeds For The Future du groupe Huawei représente non seulement un excellent révélateur des nouveaux talents, mais aussi un incubateur de projets de collaboration entre les talents du monde entier. 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet