Le Technology Innovation Institute (TII), le pilier de la recherche appliquée du Conseil de recherche sur les technologies avancées (ATRC), a annoncé aujourd’hui la formation d’un conseil consultatif au Centre de Recherche sur la Cryptographie (CRC). Le nouveau conseil consultatif comprend des experts mondiaux dans le domaine de la cryptographie.

Les nominations font suite à une série d’annonces précipitées faites au Technology Innovation Institute depuis la première réunion tenue par le conseil d’administration du Conseil de recherche sur les technologies avancées (ATRC), en août 2020.

Le CRC est l’un des sept premiers centres consacrés au  TII, et il est également l’un des rares centres mondiaux qui réunissent des cryptographes théoriques et appliqués dans un cadre axé sur la recherche. Les cryptographes collaborent autour de projets de recherche révolutionnaires qui mènent à des résultats innovants en cryptographie. Englobant des domaines allant de la cryptographie post-quantique (PQC), la cryptographie légère, la cryptanalyse, les protocoles cryptographiques, la cryptographie matérielle, jusqu’à l’informatique confidentielle, entre autres, l’éminent conseil consultatif guidera les efforts visant à développer des technologies de pointe pour réaliser un impact mondial, ce qui permet de renforcer la position des EAU en tant que pôle mondial en matière d’innovation, de Recherche et de Développement.

Le conseil consultatif réunit :

Le professeur Joan Daem
  • Le professeur Joan Daemen, Professeur de la Cryptographie symétrique à l’Université Radboud aux Pays-Bas, qui a co-conçu le cryptage Rijndael  sélectionné comme la norme de chiffrement avancé (« Advanced Encryption Standard AES »). Il est également l’un des co-concepteurs de l’Algorithme cryptographique Keccak (SHA-3) ;
  • Le professeure Lejla Batina, Professeure de la Cryptographie matérielle à l’Université Radboud, experte en cryptographie appliquée et en sécurité des systèmes intégrés

Dr Guido Berto
  • Le Dr Guido Bertoni, PDG de la société Security Pattern, en Italie, dont les domaines de recherche incluent les algorithmes cryptographiques, la cryptographie matérielle, la cryptographie appliquée et la sécurité des systèmes embarqués. Il est également co-concepteur de l’algorithme cryptographique Keccak (SHA-3).

  • Le professeur Carlos Aguilar, Professeur à l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE SUPAERO) à l’Université de Toulouse, en France, cryptographe post-quantique et expert en implémentations cryptographiques sécurisées et en théorie computationnelle;
  • le professeur Damien Stehlé, Professeur d’Informatique à l’École Normale Supérieure de Lyon, en France, dont les domaines de concentration sont la cryptographie post-quantique, la théorie informatique et l’algèbre complexe;
  • le professeur Tim Güneysu, Professeur en Ingénierie de la Sécurité à l’Université de la Ruhr à Bochum, en Allemagne, qui est un expert en matière d’implémentations matérielles sécurisées, de schémas cryptographiques en nuage et d’ingénierie sécurisée.

Le CRC emploie actuellement des scientifiques et collabore avec eux dans plusieurs domaines fondamentaux de la cryptographie. Ces experts sont engagés dans le spectre complet de la recherche fondamentale et appliquée sur la cryptographie et la cryptanalyse.

S’exprimant au sujet des nouvelles désignations au conseil d’administration, Dr Najwa Aaraj, chercheur en chef au CRC, a déclaré : « Le succès de toute entité scientifique axée sur la recherche est dirigé par son conseil administratif, qui aide à définir sa vision. En réunissant des experts renommés, nous mettons en liaison des expertises mondiales dans le domaine de la cryptographie ».

« Grâce aux recherches menées au Centre de Recherche sur la Cryptographie, nous sommes sûrs qu’Abou Dhabi et les Émirats Arabes Unis seront les pionniers des technologies de pointe qui garantiront  des améliorations encore plus importantes dans les domaines cryptographiques prioritaires », a ajouté Dr. Aaraj.

 Le  Technology Innovation Institute est un centre mondial de recherche et de développement pionnier qui se concentre sur la recherche appliquée et les capacités technologiques de nouvelle génération. L’institut dispose de sept centres de recherche initiaux dédiés, dans les domaines de la robotique quantique et autonome, de la cryptographie, des matériaux avancés, de la sécurité numérique, de l’énergie dirigée et des systèmes sécurisés. En travaillant avec des talents exceptionnels, des universités, des instituts de recherche et des partenaires industriels  du monde entier, l’institut connecte une communauté intellectuelle et contribue à l’expansion de l’écosystème de R&D à Abou Dhabi et aux Émirats arabes unis. L’institut renforce le statut d’Abou Dhabi et des Émirats arabes unis en tant que centre mondial de l’innovation et contribue au développement plus large d’une économie fondée sur la connaissance.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

*Source: AETOSWire

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet