Les résultats de la 7e édition du concours JIGGEN CI TIC ont été proclamés et le projet “Sama Kayittu Juddu” a remporté le premier prix.

Sa conceptrice Adja Anta DABO, jeune fille passionnée du digital, a reçu des mains du ministre de l’Economie numérique et des télécoms, la récompense d’une valeur de 1.500.000 FCFA. 

Grâce à son projet qui a attiré l’attention du jury, la jeune fille ambitionne de digitaliser l’état civil dans les coins les plus reculés du Sénégal. Selon elle, pour régler le problème des femmes il faut commencer par trouver la solution aux questions de la petite enfance qui constituent une préoccupation majeure pour cette couche vulnérable. 

Le projet “Sama Kayittu Juddu” vise à enregistrer chaque enfant dès sa naissance. Ainsi, grâce à la plateforme qui sera déployée, les parents seront notifiés que l’enfant doit être inscrit dans le registre national pour l’obtention d’un bulletin de naissance et à l’état civil le plus proche.

Entre autre défis à relever par les jeunes filles du projet, réside “ l’inclusion des femmes au niveau des TIC pour combler le déficit. En effet, selon  Adja Anta DABO, « l’évolution économique du pays repose entre les mains des femmes c’est pourquoi, tous les secteurs d’activités, les projets ont besoins du digital pour leur développement ». 

Le ministre de l’Economie numérique séduit par le projet a profité de l’occasion pour lancer un plaidoyer en faveur des élus locaux. Yankhoba DIATARA souhaite que ce projet soit approprié par les collectivités locales pour une digitalisation des municipalités.

LIRE AUSSI  JIGGEN CI TIC: COVOITURAGE, une solution numérique pour lutter contre les embouteillages

Il promet de soutenir davantage le concours JIGGEN CITIC pour la prochaine édition et appelle les femmes à l’innovation numérique, moteur de la croissance économique du pays. 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet