Aujourd’hui, Bill et Melinda Gates partagent leur lettre annuelle 2021, « L’année où la santé mondiale a été pensée à l’échelle locale ».

Dans la lettre de cette année, Bill et Melinda Gates nous font part de leurs réflexions sur les répercussions de la COVID-19 dans le monde, et sur la collaboration et l’innovation scientifique mondiales qui sous-tendent l’un des plus importants efforts de santé publique de l’histoire. Ils expliquent pourquoi ils sont confiants et estiment que le monde pourra émerger de la pandémie plus fort, plus sain et plus résilient, et discutent de deux domaines qui, selon eux, sont essentiels pour bâtir un avenir meilleur : prioriser l’équité et se préparer à la prochaine pandémie.

« La COVID-19 a coûté des vies, a rendu malades des millions de personnes et a plongé l’économie mondiale dans une récession dévastatrice », écrivent Bill et Melinda Gates. « Le rétablissement sera long. Toutefois, le monde a remporté des victoires importantes contre le virus avec de nouveaux tests, traitements et vaccins. Nous sommes persuadés que ces nouveaux outils commenceront bientôt à infléchir la courbe de manière considérable. »

Bill et Melinda Gates soutiennent qu’en réponse à la pandémie, des donateurs du monde entier ont fourni des ressources, des concurrents ont partagé des résultats de recherche et des années d’investissement mondial ont favorisé l’apparition d’une nouvelle ère dans la mise au point de vaccins, avec le développement de vaccins sûrs et efficaces en un temps record. Ils mettent toutefois en garde contre le fait que la pandémie a également exacerbé les disparités préexistantes en matière de santé, en particulier pour les travailleurs essentiels, les minorités ethniques, les personnes vivant dans la pauvreté et les femmes. Ils craignent que la pandémie ne perpétue un autre type d’injustice : l’inégalité immunitaire. Ils appellent à une réponse inclusive qui s’attaque aux divers impacts sociaux et économiques du virus.

LIRE AUSSI  Reprise des cours: un demi- million d'élèves retrouvent le chemin des classes

« Depuis le début de la pandémie, nous avons exhorté les pays riches à se rappeler que la COVID-19 est une menace partout. Tant que tout le monde n’aura pas été vacciné, de nouveaux clusters continueront d’apparaître. Le cycle des inégalités se poursuivra », écrit Melinda Gates. « Tout dépend de la capacité des pays du monde entier à s’unir pour faire en sorte que les traitements d’importance vitale développés en 2020 sauvent autant de vies que possible en 2021. »

Lire aussi Bill et Melinda Gates veulent faire profiter au monde entier des découvertes scientifiques contre la COVID-19

Bill et Melinda Gates soulignent également qu’il n’est pas trop tôt pour penser à la prochaine pandémie. Pour arrêter la pandémie à COVID-19, il faudra investir chaque année des dizaines de milliards de dollars, mais Bill et Melinda Gates font remarquer que, selon les estimations, la COVID-19 a déjà coûté environ 28 trillions de dollars au monde. Ils insistent sur le fait qu’il faut continuer d’investir dans les tests, les traitements et les vaccins, et discutent de l’importance d’un système d’alerte mondial qui puisse détecter les épidémies dès qu’elles apparaissent.

LIRE AUSSI  Université: Une connexion internet allant de 6 à 10 Go pour chaque étudiant

« Le monde comprend maintenant à quel point nous devrions prendre au sérieux les pandémies », écrit Bill Gates. « Nous voyons déjà émerger de nouvelles stratégies de préparation à une pandémie, et je m’attends à en voir davantage dans les mois et les années à venir. Le monde n’était pas prêt pour la pandémie de COVID-19. Je pense que la prochaine fois, ce sera différent. »

Bill et Melinda Gates ont créé leur fondation avec la conviction que chaque personne mérite une chance de vivre une vie saine et productive. À ce jour,
la fondation s’est engagée à consacrer 1,75 milliard de dollars à la lutte contre la COVID-19, qui inclut le soutien à ses partenaires pour le développement et l’offre équitable de vaccins, de tests et de traitements.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet