Un véritable miracle pour Expresso. Le dernier né des opérateurs de téléphonie, coupé du réseau depuis plusieurs mois, revient à la charge comme une fibre connectée.

Résurrection d’entre les morts ! la filiale soudanaise a obtenu l’accord de déploiement de  sa licence 4G ce vendredi 26 février, quelques jours après sa mise en demeure par l’ Autorité de Régulation des Télécommunications (ARTP).

Selon un communiqué parvenu à Socialnetlink, « avec ledit accord, l’opérateur de téléphonie verra le périmètre de sa licence étendue à la 4G, pour la durée de sa concession.« 

D’après le document « l’aboutissement des négociations fait suite à la visite d’une forte délégation du groupe soudanais  reçue en audience, le vendredi 26 février 2021, dans la matinée par Son Excellence, Monsieur le Président de la République, en présence de Monsieur Yankhoba DIATARA, Ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications et de Monsieur Abdoul LY, Directeur général de l’ARTP.« 



Monsieur Magdi TAHA, Président Directeur général de SUDATEL, du Directeur technique du groupe Engeneer Gafar et de Monsieur Radi ALMAMOUN Directeur général par intérim de l’opérateur EXPRESSO SENEGAL.

En effet, depuis l’année dernière, Expresso avait annoncé en grande pompe le lancement sans suite de sa 4G . Entre temps, l’opérateur a rasé les murs de ses installations au profit de Free venu grignoter sa place dans le marché d’Orange.

LIRE AUSSI  Pass Illimix Orange vs. Forfaits Free: quel opérateur choisir pour l'Internet et les appels?

Une concession à la 4G : l’arme à double tranchant? 

Beaucoup de choses se sont passées depuis la disparition flash d’Expresso, obligé de jouer sa dernière carte, au risque de voir sa licence retirée.

Ce temps de latence a permis aux deux autres concurrents de mieux se positionner en proposant des offres adaptées aux consommateurs. Dernièrement, suite au dialogue de sourds entre le régulateur et l’opérateur Orange sur des offres spéciales jugées exorbitantes , Free en avait profité pour faire une remontada avec ses nouvelles offres de folies.

Sans compter l’arrivée des MVNO sur le marché dont Promobile du milliardaire Mbackyou Faye, les FAI et autres services de valeurs ajoutées. 

Cette diversité d’offres fera qu’Expresso sera obligé de faire de gros investissements pour espérer tirer son épingle du jeu  sur ce marché très concurrentiel dominé par Orange et Free.

La bataille qui s’annonce à l’horizon reste rude et le consommateur n’aura aucune pitié pour les « dormeurs du val » de la cité connectée. Reste à savoir quelles sont les conditions qui ont permis à l’opérateur d’obtenir cette extension de licence?

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet