La société ONIVA Sénégal en collaboration avec l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar ( ESP), a présenté ce mercredi 1er décembre, au cours d’une cérémonie de lancement officiel son tout nouveau véhicule baptisé « Malaw ». Socialnetlink vous fait découvrir cette innovation dont le nom fait référence au cheval de Lat Dior Ngoné Latyr Diop le damel du Cayor.

Réinventer le transport en commun, c’est l’objectif fixé par la société ONIVA Sénégal qui a présenté au public son véhicule . Un prototype conçu pour mettre fin aux véhicules communément appelés « 7 places», principale branche du parc de transport en commun très vétuste.

Caractéristiques Techniques de Malaw

Le véhicule de couleur bleue exposé à l’entrée de l’école Polytechnique de Dakar a un corps solide léger . Il dispose d’un intérieur ample, confortable et climatisé en plus d’une sécurité renforcée pour les passagers.

Malaw dispose d’un moteur 4 cylindres avec injection turbo. Diesel et non Super, il a une capacité de 63,5 litres avec option pour un deuxième réservoir d’essence de 60 litres. En plus d’une direction assistée, la consommation est faible, 17 km par litre (5,8 litres aux 100 km). Malaw roule en manuelle avec 5 marches en avant, 1 en arrière.

LIRE AUSSI  Pr Falilou Mbacke SAMBE Directeur de l'ESP : «le prototype "Malaw" n'a pas été fabriqué au Sénégal»

La société ONIVA a également misé sur un embarquement et débarquement facile. Les usagers disposent d’un espace bagage extérieur et des sièges individuels inclinables avec port USB pour chaque Passager.

Le fort de ce véhicule réside sur la disponibilité des pièces détachées sur le marché sénégalais.

En plus de ce véhicule, ONIVA Sénégal prévoit de mettre sur le marché d’autres prototypes de véhicules selon la demande . Une gamme polyvalent de modèles additionnels comme le pick-up 100% sénégalais et une camionnette pour le transport de marchandises en sec et en froid.

L’ESP , partenaire technique

L’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar sera chargée d’apporter son expérience dans la mise en étude du prototype. Il s’agira pour les étudiants ingénieurs de revoir certains aspects techniques du véhicule comme le Design, l’adaptation à des conditions locales pour ensuite proposer à la fin, un véhicule prêt à être utilisé dans le transport.

Fallilou Mbacké Samb de l’ESP, soutient que la voiture n’a pas été fabriquée au Sénégal. Cependant, l’ESP a été associée au projet pour intervenir à trois niveaux : « consultation et études de projets, « conception, développement et réalisation » et « recherche et développement ».  

LIRE AUSSI  Pr Falilou Mbacke SAMBE Directeur de l'ESP : «le prototype "Malaw" n'a pas été fabriqué au Sénégal»

Cette innovation apparait comme un défi à relever pour la nouvelle génération de jeunes ingénieurs dont la principale attitude est de mettre sur le marché sénégalais, des véhicules conçus localement avec toutes les mesures adaptées au niveau local.

Notez que ce véhicule a été réalisé grâce à un appui d’une association dirigée par Astrid Ruiz Thierry et de son frère Fréderic Ruiz-Ramon. Leur objectif est de remplacer les fameuses voitures ‘’7 places’’ dont Astrid, qui a travaillé dans l’accompagnement des femmes au Sénégal depuis une dizaine d’années.