jeudi, juillet 7, 2022

Présidence du Sénégal : De l’Unité … à l’Union africaine

0 commentaire

Le Sénégal va assurer la présidence de l’Union africaine (UA) sur la période 2022-2023. Le choix porté sur le Président Macky SALL par ses pairs traduit le renouvellement d’une confiance maintes fois exprimée pour son engagement en faveur l’Afrique dont il a plaidé la cause à la table des plus grands décideurs du monde.

Au Sommet du G7, où il a été invité spécial à plusieurs reprises, ou encore à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, le Président Macky SALL a porté la voix d’une Afrique consciente des enjeux du moment et des défis du futur.

L’appel pour l’annulation de la dette africaine suite à l’apparition de la Covid-19 ou encore le plaidoyer pour la réforme du Conseil de sécurité et la protection de l’Humanité à travers les droits de l’Homme en sont une parfaite illustration. De même que le mandat du Sénégal au Conseil de sécurité de l’ONU ; ou encore, la réélec- tion le 13 octobre 2020 au Conseil exécutif de l’Unesco avec 188 voix, lors du renouvellement des États membres du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu, après avoir siégé dans l’instance de 2015 à 2019.

En effet, dans un monde qui fait face à des défis multiformes et de nombreux désaccords, la voix du Président Macky SALL a sou- vent apaisé des foyers de contradictions et de vives tensions. Invité d’honneur au Sommet du G5 Sahel de février 2021, le Président Macky SALL est associé à la recherche de solutions durables à la situation sécuritaire des pays membres de l’organisation.

Médiation et ordre constitutionnel

En 2015, en sa qualité de président en exercice de la Commu- nauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Président Macky SALL a joué un rôle de premier plan dans la mé- diation ayant permis le retour à l’ordre constitutionnel au Burkina Faso. Il est en est de même des crises post-électorales en Gambie et en Guinée Bissau.

Aujourd’hui, l’histoire semble vouloir bégayer avec la succession des coups d’Etat en Afrique de l’Ouest qui a installé une ceinture de feu au Mali, en Guinée (Conakry et Bissau) et au Burkina. Le Pré- sident sénégalais sera très attendu par l’opinion publique africaine sur ces questions. La Guinée Bissau ayant échappé à une prise de pouvoir militaire le 1e février 2022 figure également parmi les prio- rités de l’heure pour l’Union africaine.

Pour rappel, c’est la quatrième fois que le Sénégal assure la pré- sidence de l’Union africaine après l’exercice de 1980 avec le Pré- sident Léopold Sédar SENGHOR et les séquences de1985 et 1992 avec le Président Abdou DIOUF.