dimanche, novembre 27, 2022

La Fintech ivoirienne Djamo réalise une levée de fonds de 14 millions de Dollars pour réaliser la 1ère application financière de l’Afrique de l’Ouest

0 commentaire

 Djamo, une fintech soutenue par Y Combinator, la première société de finances personnelles en Afrique francophone, a levé 14 millions de dollars lors d’un tour de table pour continuer à construire une gamme complète de services financiers et s’étendre à de nouveaux marchés.

Le cycle d’investissement de 14 millions de dollars a été codirigé par Enza Capital, Oikocredit et Partech Africa, avec la participation de Janngo Capital, P1 ventures, Axian, Launch Africa et d’autres investisseurs existants. Cette nouvelle injection de capital permettra à l’entreprise de s’étendre à de nouveaux marchés et de continuer à développer une gamme complète de services de finances personnelles pour responsabiliser davantage ses clients dans toute la région.

La mission de Djamo est de résoudre un problème clair en Afrique de l’Ouest où moins de 25% des adultes ont des comptes bancaires. Les deux co-fondateurs, Regis Bamba et Hassan Bourgi, ont décidé de créer Djamo car ils étaient déterminés à permettre l’accès à une première banque simple, abordable et mobile pour les centaines de millions de personnes vivant dans la région.

“L’Afrique francophone offre un vaste marché intégré, avec une demande en croissance rapide de services sans friction de la part d’une nouvelle cohorte de jeunes adultes natifs du numérique”, a déclaré Tidjane DEME, General Partner chez Partech. “Nous sommes ravis de nous associer à des investisseurs locaux de haut calibre qui apportent une expertise sectorielle et régionale pour permettre à Djamo de saisir cette opportunité”.

Co-fondateur et CPO, Regis Bamba souligne que les objectifs de Djamo sont très alignés avec les besoins de ses clients : “Dans notre région, les utilisateurs paient parmi les tarifs les plus élevés au monde mais ne reçoivent pas toujours un service adéquat en retour et cela peut être extrêmement frustrant. La seule chose que nous voulons atteindre est d’offrir un produit où les clients en ont vraiment pour leur argent. Nous avons attiré plus de 500 000 clients et notre croissance organique rapide en est le témoignage, ils adorent le produit et le disent à tout le monde à ce sujet.

« Hassan, Regis et l’équipe de Djamo redéfinissent la façon dont les consommateurs de toute l’Afrique francophone gèrent leur vie financière. Poussé par une attention constante aux utilisateurs, un service client inégalé et un produit de classe mondiale, Djamo offre déjà une expérience utilisateur largement supérieure », a déclaré Mike Mompi, associé directeur chez Enza Capital.

Djamo s’associe à des banques régionales pour offrir un service mobile d’abord sans friction, délivrant une carte Visa dans les 2 jours suivant la création d’un compte sans frais mensuels ni frais de découvert. Innovant à un rythme rapide, l’entreprise a déployé 3 services supplémentaires cette année, tous générant une valeur client claire : comptes virtuels, épargne automatique et un produit pour recevoir des salaires, complétant l’offre de paiement locale et transfrontalière existante disponible avec l’application et la carte. .

« De nombreuses fintechs ont émergé ces derniers temps en Afrique francophone grâce à un paysage réglementaire fintech de plus en plus favorable permettant l’innovation tout en protégeant les clients. La banque centrale dispose désormais d’un bureau dédié aux fintechs, ce qui montre à quel point elle pense que les fintechs peuvent jouer un rôle clé dans la refonte de l’inclusion financière. a déclaré Hassan Bourgi, co-fondateur et PDG de la société.

« La mission de Djamo de fournir des services financiers abordables à la population non bancarisée en utilisant la fintech est bien alignée avec les objectifs d’Oikocredit de maximiser l’impact social de nos investissements », a déclaré Prevost Kla, responsable des investissements en actions en Afrique de l’Ouest.

Cet investissement est le plus important tour de table jamais réalisé pour une startup en Côte d’Ivoire, le marché d’origine de Djamo. Les fondateurs et l’équipe de Djamo sont fiers de cette étape et s’engagent à franchir des barrières toujours plus élevées pour servir leurs clients.