dimanche, novembre 27, 2022

Révision du Plan National de Géomatique : Un cadre de concertation lancé pour développer des outils d’aide à la décision 

0 commentaire

Un atelier de partage des résultats préliminaires de l’évaluation du diagnostic de base du Plan National de Géomatique (PNG) a été ouvert ce jeudi 24 novembre 2022. Plusieurs institutions, à l’instar de Senum SA et l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ont pris part aux travaux.

Le Programme PNG vise à promouvoir la bonne gouvernance et le développement durable au Sénégal par la mise en place d’une infrastructure nationale de données géographiques et le renforcement de capacités des acteurs de la géomatique.

D’après Malick Sow, Secrétaire général de Sénégal numérique SA, l’importance de cette rencontre remonte à 2016, année consacrée à la révision du PNG pour actualiser les données et créer une synergie entre les acteurs. L’objectif est d’avoir une base de données qui, in fine, pourra impacter les décisions politiques.  Malick fait savoir que les données collectées sont en partie destinées aux privés de « sorte à développer des outils d’aide à la décision », qui peuvent impactés des secteurs clés économiques notamment comme l’agriculture et l’élevage.

La géomatique regroupe l’ensemble des outils et méthodes permettant d’acquérir, de représenter, d’analyser et d’intégrer des données géographiques. La géomatique consiste donc en au moins trois activités distinctes : collecte, traitement et diffusion des données géographiques.

« L’attente est la réflexion autour de l’étude diagnostic qui va être présentée. Que l’ensemble des parties prenantes puissent partager le résultat, l’améliorer et l’enrichir pour faciliter la finalisation du programme », explique le Secrétaire général. Il reste convaincu qu’on ne peut pas faire de politique publique sans planification. Pour y arriver, Malick fait savoir qu’il faut avoir des statistiques dans les secteurs de développement pour construire des écoles et des hôpitaux entre autres.

Le Groupe interinstitutionnel de concertation et de coordination (GICC) a bénéficié durant l’année 2021 d’un accompagnement de la Banque mondiale pour le renforcement de l’infrastructure nationale de données géospatiales du Sénégal. Cet appui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de géomatique du Sénégal.