mercredi, mai 29, 2024

Comment enlever vos données personnelles dans la recherche de Google

0 commentaire

Le 28 janvier est la journée de la protection des données personnelles — aussi appelée Privacy Day. C’est l’occasion de reparler du « droit à l’oubli » qui consiste à obtenir le déréférencement de pages web contenant vos données personnelles.

C’est aujourd’hui qu’a lieu la journée européenne de la protection des données personnelles. S’il existe des règles fortes en Europe au bénéfice du public, avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD), il faut parfois intervenir soi-même pour préserver ses intérêts et sa tranquillité. Cela peut passer par un coup de balai dans les moteurs de recherche.

Pour accéder aux informations sur le web, les moteurs de recherche sont le point d’entrée privilégié pour tous les internautes. C’est donc à leur niveau que vous pouvez — entre autres — agir si jamais vous tombez sur une page web qui diffuse des données personnelles sans votre consentement ou qui révèle une information que vous jugez privée ou intime.

Comment contacter Google pour retirer vos données personnelles ?

Google étant le moteur de recherche le plus utilisé par les internautes, c’est avant tout lui qu’il faut contacter en priorité pour demander le retrait des pages web diffusant vos données personnelles. Cela aura pour conséquence de les déréférencer de son index ; un autre internaute effectuant une recherche liée à ces pages ne pourra alors pas tomber dessus avec Google.

Le formulaire de demande de suppression de données à caractère personnel de Google est accessible en ligne.

Même si vous utilisez vous-même un autre moteur de recherche au quotidien, ayez en tête que les autres internautes passent par Google pour chercher des pages. Il y a aussi d’autres formulaires de contact similaires chez Bing, le moteur de recherche de Microsoft (cliquez ici), chez Qwant (cliquez ici), chez Yahoo (cliquez ici). Vous couvrez ici la quasi-totalité de la recherche.

Google va changer sa façon de faire de recherches // Source : Oneshoot / Nounproject
Plusieurs moteurs de recherche proposent des formulaires de demande de retrait. Mais le plus stratégique est celui de Google. // Source : Oneshoot / Nounproject

Mes données personnelles disparaissent-elles du web ?

Attention : la procédure se limite à du déréférencement.

Cela signifie que la page web ne peut plus être trouvée avec le moteur de recherche qui a accepté de valider votre demande. La page existe néanmoins toujours. Elle peut être accessible avec un lien direct (un internaute envoie le lien à un tiers) ou bien via un lien interne, du même site web (il n’a pas été déréférencement en entier) ou d’un autre site.

Autrement dit, votre action ne traite pas le problème à la racine, mais simplement le chemin qui mène au problème. Si vous voulez directement obtenir la disparition totale de la page, ou du moins sa mise à jour sans vos informations personnelles, d’autres leviers doivent être envisagés : contacter le propriétaire du site ; contacter l’hébergeur du site ; contacter la Cnil ; saisir la justice.

Google peut-il refuser votre demande ?

Il faut avoir en tête que les demandes ne sont pas automatiquement acceptées par les moteurs de recherche, ne serait-ce que pour éviter des abus. Il peut y avoir de bonnes raisons de ne pas suivre votre requête : le cas typique est que votre identité est liée à un fait d’intérêt public. C’est évidemment à juger au cas par cas et ce n’est pas simple pour Google, qui doit trancher seul.

Google, justement, fournit des pages d’aide pour expliquer comment il procèdequ’est-ce qui entre dans son champ d’action. En fonction des cas de figure, divers formulaires sont proposés. Si jamais Google ne donne pas suite, vous pouvez à ce moment-là actionner d’autres leviers : outre la prise de contact avec le gestionnaire du site et de l’hébergeur, il y a la Cnil et la justice.

 

Par Julien Lausson, Numerama.com