jeudi, juillet 18, 2024

Assises Nationales – Me Moussa Bocar Thiam appelle à l’amélioration des conditions des Jeunes Professionnels des Médias

0 commentaire

 Moussa Bocar Thiam a exprimé les préoccupations et les espoirs des jeunes professionnels travaillant dans les médias au Sénégal. Le ministre de la communication et de l’économie numérique  présidait   le lancement  des Assises Nationales des Médias  tenues  ce jeudi 24 août   à la Maison de la Presse Babacar Touré

Dans son discours,Moussa Bocar Thiam a souligné l’importance de cette journée pour la presse sénégalaise et a appelé à un changement dans la situation précaire dans laquelle de nombreux jeunes reporters, techniciens et journalistes évoluent. Il a abordé la réalité cachée derrière les sourires et les apparences joyeuses souvent affichées, en mentionnant les conditions difficiles auxquelles beaucoup sont confrontés.

Selon lui, les  jeunes reporters  ne doivent plus être soumis à des stages interminables dans certaines rédactions, sans bénéficier de primes de transport ni d’indemnités pour l’alimentation. «Les bas salaires ne reflètent pas l’ampleur des tâches quotidiennes accomplies.» a t-il dit devant les journalistes

Le ministre a reconnu la passion des jeunes pour leur métier, mais a plaidé pour une amélioration de leurs conditions de travail, avec le soutien de l’État, des patrons de presse et du respect des lois et des conventions collectives.

Son  discours a également mis en lumière le souhait de voir des sujets plus approfondis réalisés dans toutes les régions du Sénégal, avec des moyens de production adéquats mis à disposition.  Pour Bocar  Thiam,  il est important  de rapprocher les médias des populations afin de rétablir la confiance qui s’effrite progressivement.

Les Assises nationales des médias marquent une étape significative pour établir une vision globale à moyen et long terme. Cette vision vise, d’une part, à transformer le secteur de l’information et de la communication en un levier stratégique essentiel dans le renforcement de la démocratie. D’autre part, elles ambitionnent de le positionner en tant que pôle économique à valeur ajoutée, générateur d’emplois stables et durables.